LES ÂMES MORTES, Nicolas GogolFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une esthétique du grotesque

Ce roman dans la tradition picaresque et carnavalesque ne saurait cependant se réduire à une satire des mœurs. C'est un « poème », une œuvre totale, qui embrasse à la fois la société et l'âme, la vie et la mort, la mission de l'artiste, le génie de l'âme russe et les destinées de la Russie – « pays des horizons étincelants, sublimes, inconnus du reste de la terre ! » Les nombreuses interventions de l'auteur et les digressions lyriques, qui laissent entrevoir une Russie utopique (à l'image de la propriété modèle de Kostanjoglo, dans la deuxième partie), donnent au poème sa dimension épique et métaphysique : Gogol est marqué par la littérature allégorique mystique de l'époque d'Alexandre Ier. Les descriptions ouvragées des jardins et des intérieurs sont le miroir de leurs propriétaires. Les comparaisons se développent en micro-récits où apparaît l'absurdité d'un monde privé d'âme. Le sublime et le trivial, l'animé et l'inanimé, le rire et les larmes se combinent ou s'opposent pour constituer un style ornemental qui a pu être rapproché de l'esthétique du baroque ou du grotesque.

Le style et la langue de Gogol sont en fait ce qu'il y a d'authentiquement vivant dans cet univers de « monstres pittoresques ». Le style comme les motifs gogoliens de la platitude, de la bureaucratie, mais aussi des forces cachées de la Russie, connaîtront une riche postérité : Gontcharov, Dostoïevski, Saltykov-Chtchédrine, Rémizov, Biély, Ilf et Pétrov, Boulgakov seront les héritiers de Gogol, qui est avec Pouchkine (qui lui suggéra le sujet des Âmes mortes), le fondateur de la littérature russe moderne.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur de langues et littératures slaves à l'université de Caen

Classification


Autres références

«  LES ÂMES MORTES, Nicolas Gogol  » est également traité dans :

GOGOL NICOLAS VASSILIÉVITCH (1809-1852)

  • Écrit par 
  • Sylvie LUNEAU
  •  • 3 271 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « Les Âmes mortes » »  : […] Après un séjour en Allemagne, il s'arrête à Vevey où il reprend les premiers chapitres des Âmes mortes qu'il avait commencés en 1836 ; il continue ce travail à Paris. C'est au cours de ce voyage qu'il apprend la mort de Pouchkine qui l'a tant aidé à ses débuts en lui apportant ce qui lui manque : le sens de la mesure, l'équilibre. Sa solitude en est accrue. La composition de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-vassilievitch-gogol/#i_25297

Pour citer l’article

Michel NIQUEUX, « LES ÂMES MORTES, Nicolas Gogol - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ames-mortes/