LE ROMAN DE TYLL ULESPIÈGLE (D. Kehlmann)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Tout est inventé, donc tout est vrai », pourrait-on dire de ce récit, pour rependre une phrase de l’écrivain allemand Wolfgang Hildesheimer (1916-1991). Tout est inventé, à commencer par la figure éponyme du roman, Tyll Ulespiègle, qui n’est pas sans rappeler Till Eulenspiegel, saltimbanque qui aurait vécu en Saxe dans la première moitié du xive siècle. Bien qu’il n’y ait aucune preuve de l'existence de ce personnage, il est devenu l’incarnation littéraire du bouffon, à tel point que son nom allemand, Eulenspiegel, a donné en français le mot « espiègle ». Ce qui explique sans doute le parti pris de la traductrice, Juliette Aubert, de faire ressortir ce nom dans le titre français (Le Roman de Tyll Ulespiègle, Actes Sud, 2020), alors que celui de l’ouvrage original paru en 2017 est simplement Tyll.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : traducteur, maître de conférences au département d'études allemandes de l'université de Strasbourg

Classification

Pour citer l’article

Pierre DESHUSSES, « LE ROMAN DE TYLL ULESPIÈGLE (D. Kehlmann) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/le-roman-de-tyll-ulespiegle/