LE ROMAN D'UN TRICHEUR, film de Sacha Guitry

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 1936, l'écrivain, dramaturge, acteur et réalisateur Sacha Guitry (1885-1957), fils du grand acteur Lucien Guitry, après avoir porté à l'écran plusieurs de ses pièces, comme Pasteur (1935), et Le Nouveau Testament (1936), fait le pari de tirer un film de son unique récit, Mémoires d'un tricheur (1935), et d'en respecter le caractère romanesque. Tirant les conséquences de la formule qu'il emploie pour définir le cinéma par rapport au théâtre (« au théâtre, on joue ; au cinéma on a joué »), il tente un des rares films entièrement raconté par une voix narrative – la sienne –, et donc complètement au passé. C'est en effet son unique voix, omniprésente, intarissable, reconnaissable entre toutes, qui prête vie aux différents personnages, tandis que les acteurs masculins et féminins qui apparaissent à l'écran miment les scènes, tout comme des marionnettes.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

  • : écrivain, compositeur, réalisateur, maître de conférences émérite à l'université de Paris-III

Classification


Autres références

«  LE ROMAN D'UN TRICHEUR, Sacha Guitry  » est également traité dans :

PARLANT (CINÉMA) - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 3 247 mots

1899 États-Unis. Th e Astor Tramp , « picture song » de Thomas Edison. Bande filmée destinée à être accompagnée d'une chanson chantée en salle (derrière l'écran) par des artistes invités. 1900 France. Présentation par Clément Maurice du Phono-Cinéma-Théâtre à l’'Exposition universelle. Au programme, une scène d' Ham l et interprétée par Sarah Bernhardt, une autre de Cyrano de Bergerac avec C […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel CHION, « LE ROMAN D'UN TRICHEUR, film de Sacha Guitry », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 juillet 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-roman-d-un-tricheur/