Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LAZARISTES

Désignation courante, en France, des membres de la congrégation de la Mission, fondée en 1626 par saint Vincent de Paul (1581-1660) ; ils sont appelés ailleurs Vicentians, Vicentinos, Paules... À la suite des nombreuses conversions provoquées par un sermon de Vincent de Paul, le 25 janvier 1617, à Folleville (Picardie), sur les terres de la famille de Gondi, l'idée prend corps, en 1626, de constituer une « association de quelques ecclésiastiques de doctrine, piété et capacité connues » qui s'appliqueraient « au salut du pauvre peuple, allant de village en village [...] prêcher, instruire, exhorter et catéchiser ces pauvres gens et les porter à faire tous une bonne confession générale de toute leur vie passée ». Les premiers membres de la société s'installent à Paris, au collège des Bons-Enfants, puis (1632 ; ils sont alors 25) au prieuré de Saint-Lazare (d'où vient le nom de lazaristes). Le rayonnement apostolique des deux maisons s'élargit très vite : conférences ecclésiastiques des mardis, séminaires, retraites pour les prêtres et les laïcs, assemblées diverses pour l'organisation de secours contre la misère, évangélisation des campagnes.

Après une fondation à Toul (1635), l'expansion est rapide en province : il y aura vingt-trois établissements à la mort de Vincent de Paul (1660), soixante-dix-huit au moment de la Révolution. Hors de France, les prêtres de la Mission se fixent à Rome (1642), à Gênes (1645), en Irlande (1646), en Pologne (1651). L'implantation missionnaire commencée à Madagascar en 1648 doit être abandonnée en 1674 ; Jean Le Vacher y est mis à mort en 1683. La congrégation apporte une assistance spirituelle aux esclaves chrétiens de « Barbarie », à Tunis (1645) et à Alger (1646), les missionnaires ayant réussi à s'y faire reconnaître comme consuls de France. À la suite de l'interdiction des jésuites, les lazaristes sont appelés au Levant (1784) : îles de la Grèce, Salonique, Constantinople, Smyrne, Syrie, Liban. Présents en Chine dès 1697 avec L. A. Appiani, ils s'établissent à Pékin en 1785 ; cet effort se poursuit au xixe siècle, en dépit des persécutions, au cours desquelles sont mis à mort F. R. Clet (1820) et Gabriel Perboyre (1840).

La congrégation de la Mission est, en France, une des cinq congrégations masculines « autorisées » selon les dispositions de la loi de 1901 sur les associations. L'internationalisation croissante de la congrégation, illustrée par l'élection d'un supérieur général américain (1947) et le transfert à Rome de la curie généralice, a conduit à modifier ce statut légal (1964) : désormais, ce n'est plus la congrégation dans sa totalité qui est « reconnue », mais la « province autonome de France » ; la nomination de son provincial doit être confirmée par décret du gouvernement français.

La congrégation de la Mission comptait 295 membres en France en 2003 ; il y avait dans le monde plus de 4 600 lazaristes.

— André DUVAL

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : dominicain, archiviste de la province de France

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • VINCENT DE PAUL saint (1581-1660)

    • Écrit par Jean-Robert ARMOGATHE
    • 805 mots

    Fondateur de la Société des prêtres de la Mission ou lazaristes, et des Filles de la Charité, figure marquante du renouveau spirituel et apostolique du xviie siècle français, Vincent de Paul était originaire d'une famille paysanne des Landes. Élevé chez les franciscains de Dax, il poursuivit ses...

Voir aussi