Lamentationes Jeremiae Prophetae, HANDL (Jacob)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Texte

Handl utilise le texte latin du bréviaire de Prague, datant de 1517, donc antérieur au concile de Trente, et qui diffère sensiblement de celui qu'utiliseront Palestrina, Lassus ou Victoria. Les lamentations qui figurent dans le canon hébraïque datent vraisemblablement de l'époque de Jérémie et suivent de peu la destruction du Temple de Jérusalem, puisque leur utilisation liturgique dans les ruines de celui-ci est un fait historiquement avéré. Par la suite, ces lamentations seront également lues lors de la liturgie du souvenir de la seconde destruction du Temple par les Romains, en 70 après J.-C.

Miserere mei, Deus,secundum magnam misericordiam tuam.Et secundum multitudinem miserationum tuarum,dele iniquitatem meam.

Aie pitié de moi, Seigneur,selon ta bénignité.Selon tes grandes miséricordes,efface mon infidélité.

(Psaume 50)


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « Lamentationes Jeremiae Prophetae, HANDL (Jacob) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lamentationes-jeremiae-prophetae-handl-jacob/