LA FABRIQUE DES SCIENCES MODERNES (S. Schaffer)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Britannique Simon Schaffer, né en 1955, professeur à l’université de Cambridge, est un des meilleurs historiens des sciences de sa génération, coauteur à l’âge de trente ans, avec Steven Shapin, d’un premier livre qui fit date, Le Léviathan et la pompe à air. Hobbes et Boyle entre science et politique (publié en anglais en 1985, traduit en français en 1993). Depuis lors, il a produit une œuvre dense et variée, sous forme de nombreux articles. Son ouvrage destiné au public francophone et intitulé La Fabrique des sciences modernes est une sélection pertinente de huit des articles (chacun correspondant à un chapitre du livre) qu’il a écrits en anglais ces vingt dernières années et qui ont été traduits par Frédérique Aït-Touati, Loïc Marcou et Stéphane Van Damme.

On retrouve dans ce livre ce qui a fait la force du Léviathan et la pompe à air. Dans ce dernier ouvrage, Shapin et Schaffer, rompant avec la « vieille » histoire des idées, proposaient une histoire des sciences inspirée du programme de la nouvelle sociologie des sciences des années 1970. La controverse entre Hobbes et Boyle autour de la pompe à air et de la méthode expérimentale était analysée symétriquement, c’est-à-dire sans référence au tribunal de la science moderne. Les faits expérimentaux étaient envisagés comme des constructions sociales mobilisant des technologies matérielles, rhétoriques et politiques. Finalement, la controverse scientifique était ramenée à une controverse politique portant sur les rapports entre l’ordre naturel et l’ordre social. Depuis l’écriture de ce livre, la pensée de Schaffer s’est complexifiée et son champ d’étude s’est élargi. Le Léviathan et la pompe à air portait en effet sur une période limitée, la Restauration anglaise (1660-1688). Dans ses travaux ultérieurs, l’historien a étendu la période jusqu’à la fin du xixe siècle. Et, tout en gardant comme terrain de prédilection la « science anglaise », il s’est aussi tourné vers l’Europe et le monde.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur d'histoire des sciences, université Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Voir aussi

Pour citer l’article

Bruno BELHOSTE, « LA FABRIQUE DES SCIENCES MODERNES (S. Schaffer) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-fabrique-des-sciences-modernes/