L'ÂGE D'OR DE LA PEINTURE DANOISE (1801-1864) (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au xixe siècle, la peinture danoise connaît un véritable essor entre deux périodes sombres pour le royaume : la première voit la guerre avec l’Angleterre, qui lui fait perdre sa flotte en 1801, le bombardement de Copenhague en 1807, la faillite de l’État en 1813, suivie par la cession de la Norvège à la Suède à la suite du traité de Kiel… ; la seconde est celle du dénouement des deux guerres du Schleswig (1864), avec la perte des duchés du Sud sous la poussée des séparatistes soutenus par la Confédération germanique.

Coproduite avec le Nationalmuseum (NM) de Stockholm et le Statens Museum for Kunst (SMK) de Copenhague qui l’avaient accueillie précédemment, l’exposition L’Âge d’or de la peinture danoise 1801-1864 (Petit Palais, Paris, prévue du 22 septembre 2020 au 17 janvier 2021) a permis de redécouvrir, à travers un peu plus de deux cents œuvres issues principalement des collections publiques danoises et suédoises, cette floraison qui avait déjà été mise à l’honneur au Grand Palais en 1984-1985 dans un cadre chronologique plus étroit (1800-1850). Outre la qualité des œuvres présentées, l’intérêt de l’exposition du Petit Palais résidait dans un parcours thématique mettant en lumière les facteurs déterminants et les caractéristiques de cet âge d’or.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Robert FOHR, « L'ÂGE D'OR DE LA PEINTURE DANOISE (1801-1864) (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/l-age-d-or-de-la-peinture-danoise-1801-1864-exposition/