KARAGEORGEVIĆ ou KARAGJORGJEVIĆ LES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dynastie royale fondée par un paysan et chef révolutionnaire, Karageorges Petrović (1752 env.- 1817). Après une carrière de bandit d'honneur luttant contre les Turcs, il devient sous-officier dans l'armée autrichienne, puis est élu chef suprême par les haidouks serbes lors de l'insurrection de 1804 et y révèle un véritable génie militaire ; en 1808, le Conseil national serbe l'élit prince héréditaire ; exilé après 1812, il revient en 1817, mais est dénoncé par Miloš Obrenović, le nouveau chef serbe, et assassiné par les Turcs. Il s'ensuivra une haine féroce entre les deux familles. Karageorges n'en demeure pas moins le fondateur de l'indépendance serbe au xixe siècle. En 1842, l'Assemblée nationale nomme Alexandre Karagjorgjević (1806-1885) prince de Serbie à la place de Miloš Ier Obrenović. Le prince Alexandre est un médiocre et penche vers l'alliance autrichienne ; sous son règne, néanmoins, l'État s'organise (Code civil, 1844) et la culture serbe s'affermit (Imprimerie nationale, Musée national) en liaison avec le mouvement national croate (définition d'une langue littéraire serbo-croate). Le traité de Paris (1856) garantit la pleine autonomie à la Serbie, même si des garnisons turques demeurent dans le pays. En 1858, l'Assemblée dépose le prince Alexandre et rappelle le vieux Miloš Obrenović, qui bénéficie du soutien de la Porte. Les Obrenović descendants de Miloš resteront au pouvoir jusqu'en 1903 : le prince Michel Obrenović, assassiné en 1868, puis Milan Obrenović et le fils de ce dernier, Alexandre. Le roi Alexandre est alors tellement détesté dans le pays que des militaires prennent l'initiative d'un complot ; le 10 juin 1903, le roi, la reine Draga, le président du Conseil et le ministre de la Guerre sont assassinés ; les régicides forment un cabinet d'union nationale, rétablissent la Constitution de 1901 et convoquent le Parlement qui, le 15 juin 1903, élit roi à l'unanimité le prince Pierre Karagjorgjević (1844-1921), fils du prince Alexandre. Il a l'appui de la Russie et de l'Autriche-Hongrie, mais, au début, sa [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification


Autres références

«  KARAGEORGEVIC ou KARAGJORGJEVIC LES  » est également traité dans :

KARAGEORGEVIĆ PAUL (1893-1976)

  • Écrit par 
  • Marie-Paule CANAPA
  •  • 731 mots

Né à Saint-Pétersbourg, fils d'Arsen Karageorgevič, le frère du roi Pierre 1 er de Serbie, et d'Aurora Demidova, le prince Paul s'est marié en 1923 à la princesse grecque Olga dont il eut trois enfants. Après des études en Angleterre, il vécut souvent à l'étranger, s'intéressant surtout aux œuvres d'art ; son cousin germain le roi Alexandre I er de Yougoslavie le tenait à l'écart de la vie polit […] Lire la suite

SERBIE

  • Écrit par 
  • Amaël CATTARUZZA, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Jovan DERETIC, 
  • Catherine LUTARD
  •  • 11 785 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'indépendance »  : […] Comme toutes les régions dominées par l'Empire ottoman, la Serbie était profondément arriérée sur le plan économique et allait peu bénéficier des répercussions de la révolution industrielle. Fortement rurale (90 p. 100 de la population), elle se caractérisait par une communauté familiale patriarcale (la zadruga ) qui prenait la forme d'une organisation sociale, économique et rurale. Soucieuse d'un […] Lire la suite

SLOVÉNIE

  • Écrit par 
  • Evgen BAVCAR, 
  • Antonia BERNARD, 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Franc ZADRAVEC
  •  • 10 226 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les périodes yougoslaves »  : […] Il est incontestable que les Slovènes y gagnèrent, du point de vue politique, en entrant dans le nouvel ensemble. Cependant, celui-ci se voulait « triunitaire », c'est-à-dire triple et un à la fois, y compris pour la langue et pour la culture. Malgré la création en 1919 de l'Université slovène et, plus tard, de l'Académie, la déception fut grande : les Slovènes se rendirent compte de la méconnaiss […] Lire la suite

YOUGOSLAVIE

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET, 
  • Catherine LUTARD, 
  • Robert PHILIPPOT
  • , Universalis
  •  • 15 194 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « L'idée yougoslave avant 1918 »  : […] À la veille de la Première Guerre mondiale, sur un peu plus de 10 millions de Yougoslaves, les deux tiers environ étaient sujets de l'Empire austro-hongrois. Parmi ceux-ci, les uns relevaient de l'administration autrichienne : Slovènes de Carniole, de Styrie, de Carinthie, d' Istrie, soumis de longue date aux Habsbourg et à une forte pression germanisatrice, Croates d'Istrie et de Dalmatie, sujet […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean BÉRENGER, « KARAGEORGEVIĆ ou KARAGJORGJEVIĆ LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/karageorgevic-karagjorgjevic/