KAQCHIKEL ou CAKCHIQUEL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Indiens Maya, de la famille linguistique quiché, habitant au Guatemala (833 000 personnes au recensement de 2002), dans les hautes terres à l'est du lac Atitlan, dans les départements de Chimaltenango, de Sacatepequez, de Guatemala. Environ 460 000 personnes parlent la langue. À l'époque précolombienne, les Kaqchikel formaient un petit royaume. Leur capitale Iximché, fondée en 1470 et détruite par les Espagnols en 1524, comportait d'importants ensembles architecturaux : temples, jeux de balle, palais aux murs stuqués et peints.

Cette population indienne vit en habitat dispersé ; les maisons sont en tiges de maïs et en brique crue séchée au soleil avec un toit de chaume. Les Kaqchikel pratiquent une agriculture sur brûlis avec jachère, cultivant principalement maïs, haricots, courges et piments. Les femmes filent et tissent les vêtements, caractéristiques de chaque village : jupe de coton bleu à rayures blanches et blouses de coton blanc brodées de motifs en tapisserie.

Quant à la religion, elle est un mélange de pratiques indigènes et chrétiennes ; pour préparer avec faste la fête du saint patron du village, les hommes se groupent en confréries.

—  Marie-France FAUVET

Écrit par :

  • : maître de conférences, chargée des collections américaines du musée de l'Homme, Paris

Classification


Autres références

«  KAQCHIKEL ou CAKCHIQUEL  » est également traité dans :

GUATEMALA

  • Écrit par 
  • Marie-Chantal BARRE, 
  • Carine CHAVAROCHETTE, 
  • Noëlle DEMYK, 
  • Michel GUTELMAN
  •  • 8 902 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Une nation divisée et inégalitaire »  : […] La colonisation espagnole a créé une dualité fondamentale entre indigènes et non-indigènes. Les Espagnols et leurs descendants créoles ont constitué l'oligarchie dominante qui, au fil du temps, a absorbé d'autres immigrants européens, notamment belges, italiens, allemands, mais également des Asiatiques et Syro-Libanais. Des Noirs ont été déportés durant la période de la traite des esclaves. Le te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guatemala/#i_35262

PRÉCOLOMBIENS - Méso-Amérique

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Brigitte FAUGÈRE, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Éric TALADOIRE
  • , Universalis
  •  • 17 156 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre «  Les chants et les danses »  : […] Les anciens Amérindiens associaient intimement la musique aux cérémonies religieuses ou politiques. Danses et chants se déroulaient avec un faste de costumes et une étiquette rigoureuse. Mexico possédait une sorte de conservatoire, appelé mixkoakali , où se réunissaient les danseurs et les chanteurs et où étaient regroupés les instruments de musique et les accessoires (costumes, masques, ornements […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precolombiens-meso-amerique/#i_35262

Pour citer l’article

Marie-France FAUVET, « KAQCHIKEL ou CAKCHIQUEL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/kaqchikel-cakchiquel/