LAHIRI JUMPHA (1967- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Romancière et nouvelliste américaine d'origine britannique, Jhumpa Lahiri éclaire d'un jour nouveau l'expérience de l'immigration.

Jhumpa Lahiri, de son vrai nom Nilanjana Sudheshna Lahiri, naît en juillet 1967 à Londres et grandit à South Kingstown, dans l'État américain de Rhode Island. Son père, bibliothécaire, guide son éducation littéraire. Diplômée du Barnard College de Columbia en 1989, elle obtient ensuite trois maîtrises et un doctorat à l'université de Boston et écrit des fictions récompensées par plusieurs prix dans les années 1990.

En l'an 2000, Jhumpa Lahiri surprend la scène littéraire lorsqu'elle décroche le prix Pulitzer pour son premier recueil de nouvelles, Interpreter of Maladies (1999, L'Interprète des maladies). Les neuf histoires composant l'ouvrage offrent un aperçu de la vie des immigrés indiens. Le roman The Namesake (2003, Un nom pour un autre ; adapté au cinéma trois ans plus tard par la réalisatrice Mira Nair) aborde les thèmes de l'identité personnelle et de l'immigration, mais se concentre avant tout sur la dynamique interne d'une famille bengalie installée aux États-Unis. Le recueil de nouvelles Unaccustomed Earth (2008, Sur une terre étrangère) choisit lui aussi pour sujet l'expérience de l'immigration et de l'assimilation à la culture américaine. Comme dans Un nom pour un autre, The Lowland (2013, Longues Distances, 2015) se déroule entre l'Inde et les États-Unis et explore les relations familiales et les difficultés de l'exil de personnages en quête d'identité, écartelés entre tradition et modernité.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  LAHIRI JUMPHA (1967- )  » est également traité dans :

INDE (Arts et culture) - Langues et littératures

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Jacqueline FILLIOZAT, 
  • François GROS
  •  • 10 532 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le roman féminin »  : […] Les romancières indiennes se font entendre de plus en plus distinctement à partir des années 1950. Kamala Markandaya (1924-2004), dans Nectar in a Sieve ( Le Riz et la mousson , 1954), dépeint avec force l'engrenage de la pauvreté et de la déchéance dans un roman qui donne le rôle principal à une mère héroïque seule face à son destin tragique. Le film de James Ivory inspiré de Heat and Dust ( Ch […] Lire la suite

POSTCOLONIALES ANGLOPHONES (LITTÉRATURES)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre DURIX, 
  • Vanessa GUIGNERY
  •  • 9 177 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Diaspora et « Black Britons » »  : […] Nombre d'écrivains postcoloniaux reconnus appartiennent à une diaspora qui, installée au cœur de l'ancienne puissance coloniale, bénéficie d'un accès plus facile aux sources de publication. Certains, tels Anita Desai (née en 1937), Salman Rushdie, Amitav Ghosh (né en 1956), Jhumpa Lahiri (née en 1967) et Shashi Tharoor (né en 1956), originaires de l'Inde, et Jamaica Kincaid (née en 1949 aux Antil […] Lire la suite

Pour citer l’article

« LAHIRI JUMPHA (1967- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jumpha-lahiri/