ABSALON JULIEN (1980- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Malgré un brillant palmarès, Julien Absalon demeure un champion quelque peu méconnu. En effet, sa discipline, le V.T.T., ne fait brièvement la une de l'actualité sportive que tous les quatre ans, à l'occasion des jeux Olympiques. En outre, c'est un homme humble et discret, qui se plaît à s'entraîner dans les vastes étendues de la forêt vosgienne qui borde la bourgade où il vit, Raon-aux-Bois, non loin d'Épinal.

Julien Absalon

Julien Absalon

Photographie

En 2004, aux Jeux d’Athènes, le Français Julien Absalon, maître de sa technique et de sa tactique, se joue des pièges du parcours de cross-country tracé sur les sentiers poussiéreux du mont Parnès : il devient champion olympique de V.T.T., devançant le meilleur de ses rivaux, l'Espagnol... 

Crédits : T. Coex/ AFP/ Getty

Afficher

Julien Absalon est né le 16 août 1980 à Remiremont (Vosges). L'adolescent découvre le plaisir des promenades cyclistes en forêt à partir de 1995 grâce à un voisin, Patrick Vuillemin, qui l'initie à cette forme de pratique sportive. Séduit, Julien Absalon délaisse le judo et opte pour le V.T.T. Quelques mois plus tard, Gérard Brocks, qui s'occupe du comité cycliste de Lorraine, le prend sous son aile. Dès lors, la collaboration entre les deux hommes ne cessera pas, Absalon considérant Brocks comme son mentor. En outre, Julien connaîtra la douleur de perdre son père en 2001, et Brocks deviendra pour lui une nouvelle figure paternelle rassurante.

En 1998, à Mont-Saint-Anne (Canada), Absalon est champion du monde junior de cross. Ce titre lui ouvre de nouveaux horizons, lui permet d'intégrer une structure semi-professionnelle. Mais il suit à la lettre les conseils de Gérard Brocks – cette démarche sera une constante pour ce garçon sérieux, travailleur, qui prend avant tout un grand plaisir dans la pratique de son sport. Il est champion du monde chez les espoirs en 2001, mais, bouleversé par le décès brutal de son père, il songe un instant à abandonner la compétition. Sa fiancée, Émilie – qui deviendra son épouse en 2004 – et Gérard Brocks l'en dissuadent rapidement. En 2003, il est champion de France dans la catégorie élite, et prépare les jeux Olympiques d'Athènes.

L'année 2004 voit la consécration de Julien Absalon. À l'issue d'une course parfaitement maîtrisée sur le circuit de Parnitha, près d'Athènes, il devient champion olympique, devant l'Espagnol José Antonio Hermida et le Néerlandais Bart Brentjens. En franc [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification


Autres références

«  ABSALON JULIEN (1980- )  » est également traité dans :

PÉKIN (JEUX OLYMPIQUES DE) [2008] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 5 922 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « 23 août »  : […] Dernières épreuves d'athlétisme au « nid d'oiseau ». Le Kenyan Wilfred Bungei remporte le 800 mètres ; Ismail Ahmed Ismail, deuxième, apporte au Soudan la première médaille de son histoire olympique. Kenenisa Bekele prend la course en main à quatre tours de l'arrivée et s'adjuge de belle manière le 5 000 mètres (12 min 57,82 s), réalisant le doublé 5 000-10 000 mètres. Déjà vainqueur en 2004 à Ath […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/2008-26e-jeux-olympiques-d-ete/#i_50715

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « ABSALON JULIEN (1980- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/julien-absalon/