MARCHLEWSKI JULIAN (1866-1925)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né d'un père polonais et d'une mère allemande, Julian Marchlewski suit des études secondaires, puis, frappé par la misère des masses polonaises, décide d'aller au peuple et se fait ouvrier teinturier. Après l'échec de son expérience populiste, il reprend des études de philosophie et il adhère au marxisme. Militant clandestin, il participe avec Rosa Luxemburg à la fondation du Parti social-démocrate polonais. Arrêté et condamné à un an de prison, il rejoint les dirigeants du parti, exilés à Zurich. Il se fixe en Allemagne peu après et représente la social-démocratie polonaise aux congrès de l'Internationale socialiste.

Lorsque la révolution de 1905 éclate dans l'Empire russe, Marchlewski retourne en Pologne. Il participe au congrès du Parti ouvrier social-démocrate russe de Stockholm en 1906, où le parti polonais tente de maintenir une position centriste entre bolcheviks et mencheviks ; arrêté, il retourne en Allemagne et, avec Rosa Luxemburg, anime l'aile gauche de la social-démocratie allemande.

Internationaliste en 1914, sous le pseudonyme de Johannes Kaempfer, il participe à la fondation du groupe Spartacus en 1916. Le gouvernement impérial l'interne préventivement peu après. Il n'est libéré qu'en 1918, sur demande du gouvernement soviétique, à la faveur d'un échange de prisonniers entre l'Allemagne et la Russie. Élu au comité panrusse des soviets, il participe au congrès de fondation de l'Internationale communiste (1919) ; membre de l'exécutif de l'Internationale, chargé des questions polonaises, il préside, lors de la guerre russo-polonaise, l'éphémère Comité révolutionnaire provisoire de Pologne qui siège à Byalistok. Comptant parmi les fondateurs du Secours rouge international, Marchlewski meurt alors qu'il occupait un poste diplomatique en Italie. Son nom est placé à côté de ceux de Rosa Luxemburg, Liebknecht et Mehring sur un mausolée élevé à Berlin en 1926.

—  Paul CLAUDEL

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Paul CLAUDEL, « MARCHLEWSKI JULIAN - (1866-1925) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/julian-marchlewski/