Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

FAVRE JULES (1809-1880)

Avocat, député républicain de 1848 à 1851, Jules Favre fut un des cinq élus républicains du département de la Seine au Corps législatif en 1857. Actif opposant au second Empire, il fut de ceux qui refusèrent leur caution à l'expédition du Mexique et à la déclaration de guerre de 1870. Le 4 septembre 1870 il fut élu, à l'Hôtel de Ville, vice-président du gouvernement de la Défense nationale et nommé ministre des Affaires étrangères. Son nom est resté attaché à la rencontre de Ferrières (sept. 1870) où il s'opposa à Bismarck, puis à l'armistice et à la capitulation de Paris en janvier 1871 et, enfin, au traité de Francfort (mai 1871) comme ministre des Affaires étrangères de Thiers. Il démissionna le 2 août suivant. Il soutint par la suite le gouvernement de Thiers et, à la chute de celui-ci en mai 1873, combattit l'ordre moral de Mac-Mahon et Broglie. Il participa à l'élaboration des lois constitutionnelles de 1875 et fut sénateur du Rhône à partir de 1876. Auteur d'ouvrages historiques (Le Gouvernement de la défense nationale, 3 vol., 1871-1875) et juridiques, il avait été élu à l'Académie française en 1867.

— Armel MARIN

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : metteur en scène, conseiller en éducation populaire et techniques d'expression

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • COMMUNE DE PARIS

    • Écrit par Édith THOMAS
    • 6 497 mots
    • 8 médias
    ...militaires. Le 4 septembre, sous la poussée populaire, la République est proclamée. Un gouvernement – auquel participent le général Trochu, président, Jules Favre et Jules Ferry – est chargé, en principe, de continuer la guerre. Le peuple de Paris, assiégé par les Allemands à partir du 19 septembre, supporte...