OATES JOYCE CAROL (1938-    )

Née en 1938 à Lockport, dans le comté d'Erié (État de New York), Joyce Carol Oates a grandi dans un milieu catholique modeste et rural. Après de brillantes études d'anglais et de philosophie, elle enseigne à l'université de Détroit (1963), puis à celle de Windsor, dans l'Ontario au Canada (1967), enfin à Princeton, dans le New Jersey. Elle a publié une trentaine de romans, de nombreux recueils de nouvelles, des poèmes et des pièces de théâtre ; en outre, elle écrit régulièrement des articles pour la presse populaire et les revues spécialisées, ainsi que des recueils d'essais critiques (notamment sur Melville, Flannery O'Connor, Dostoïevski, Joseph Conrad et D. H. Lawrence). Avec son mari Raymond J. Smith, elle dirige la Ontario Review Press.

Polygraphe, Joyce Carol Oates s'essaie à tous les genres littéraires, mais donne parfois l'impression de ne traiter qu'un seul thème : celui des passions perversement destructrices. Malgré certaines affinités avec la tradition du roman naturaliste américain, Oates s'attache moins à expliquer les situations d'oppression qu'à faire surgir partout, de manière obsédante, le couple fantasmagorique de la victime et du bourreau. Elle se livre à une exploration méthodique de toutes les situations précaires : la misère du lumpenproletariat, dans The Garden of Earthly Delights (1967, Le Jardin des délices) ; les explosions de violence des émeutes de Détroit dans Them (1969, Eux), roman qui lui a valu le National Book Award ; le statut fragile des familles petites bourgeoises des petites villes de l'État de New York, ou encore les déséquilibres affectifs des familles de la grande bourgeoisie dans Expensive People (1968, Des gens chics). Tout, ici, est matière à cruauté ; la violence prend une coloration d'autant plus fantastique qu'elle est souvent perçue par une conscience fragile et hébétée. Dans Wonderland (1971, Le Pays des merveilles), le sous-prolétaire menace l'existence corporelle de son fils, alors que le bon bourgeois qui l'adopt [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : agrégée d'anglais, titulaire d'une thèse de doctorat en littérature américaine, maître de conférences à l'université de Toulouse-II

Classification

Pour citer l’article

Aurélie GUILLAIN, « OATES JOYCE CAROL (1938-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/joyce-carol-oates/