BARBERA JOSEPH (1911-2006)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Pris isolément, le nom de Joe Barbera ne dit rien. Mais dès qu'on lui associe celui de William Hanna, il évoque une signature qui a paraphé tant de programmes pour la jeunesse : Hanna et Barbera. Comme son partenaire William Hanna (disparu en 2001), Joseph Barbera est une des figures marquantes du dessin animé du xxe siècle. Né en 1911, à New York, il dessine dans différents magazines après des études à l'American Institute of Banking. Intéressé par le dessin animé, il débute comme scénariste dans un des grands studios new-yorkais (celui de Van Beuren). En 1937, il apprend que la Metro Goldwyn Meyer recrute du personnel pour le département « cartoon » qu'elle vient de créer à Hollywood. Barbera s'envole aussitôt pour la Californie, où il rencontre « Bill » Hanna, futur partenaire de toute une vie.

Joseph (dit « Joe ») est gagman et dessinateur. William (dit « Bill ») ne dessine pas, mais il réalise des courts-métrages auxquels il sait donner un timing sans faille avec l'aide du compositeur Scott Bradley. À la M.G.M., leur duo va fonctionner à merveille. À cette époque fleurit le « cat and mouse », genre inépuisable qui décline toutes les possibilités de gags entre un chat et une souris. Les deux hommes vont le redynamiser en beauté avec Puss gets the boot (Foyer... doux foyer, 1940), qui marque la première apparition de Tom et Jerry. Le film est d'emblée nominé aux oscars. La même année, dans un studio voisin (la Warner Bros), trois animateurs déchaînés (Friz Freleng, Chuck Jones et Tex Avery) créent un lapin qu'ils baptisent Bugs Bunny (A wild hare, 1940). Dès 1942, Tex Avery rejoint la M.G.M., dont le département animation devient alors, avec celui de Walt Disney, un des plus inventifs d'Amérique. Tous ces joyeux compères travaillent dans des bureaux voisins, chacun avec ses personnages, se galvanisant l'un l'autre et signant des films de plus en plus délirants. En 1945, la souris Jerry danse avec Gene Kelly dans Anchor aweigh (Escale à Hollywood) de George Sydney. En 1953, el [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  BARBERA JOSEPH (1911-2006)  » est également traité dans :

CINÉMA (Cinémas parallèles) - Le cinéma d'animation

  • Écrit par 
  • Bernard GÉNIN, 
  • André MARTIN
  •  • 17 832 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'animation pour la télévision : évolution économique, technique et stylistique »  : […] Vers la fin des années cinquante, la fermeture de quelques studios américains de production de dessins animés pour le cinéma, coïncidant avec une demande croissante des réseaux de télévision, va donner au film d'animation un nouveau champ de développement industriel. En 1957, William Hanna et Joseph Barbera entreprennent des séries d'animation pour la télévision : Ruff and Reddy (1957), Huckleber […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-cinemas-paralleles-le-cinema-d-animation/#i_92092

Pour citer l’article

Bernard GÉNIN, « BARBERA JOSEPH - (1911-2006) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-barbera/