LE BEL JOSEPH ACHILLE (1847-1930)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chimiste français, né à Pechelbronn (Bas-Rhin) et mort à Paris. Après des études à l'École polytechnique de Paris, Joseph Achille Le Bel devient préparateur à l'université de Strasbourg. Il est ensuite l'assistant d'Antoine Balard, puis de Charles Wurtz ; auprès de ce dernier, il a Jacobus Henricus Van't Hoff pour condisciple. Sa famille possédant une industrie pétrolière florissante à Pechelbronn, Le Bel se retire de la recherche académique et monte un laboratoire privé avec sa fortune personnelle. Il avance une théorie sur l'asymétrie du carbone dans les composés optiquement actifs. Il publie ses idées indépendamment de Van't Hoff et presque simultanément (Van't Hoff semble avoir été influencé par Kekulé, tandis que Le Bel considère le problème dans l'optique de Pasteur). Il a été le premier à séparer un composé optiquement actif d'un mélange d'énantiomères. Il a beaucoup utilisé dans ce but l'action sélective de certains micro-organismes sur des isomères dextrogyres ou lévogyres. Il a été aussi le premier à montrer que l'activité optique disparaît quand deux substituants du carbone sont identiques. Il a prévu que d'autres éléments asymétriques pouvaient engendrer l'activité optique, ce qui fut vérifié expérimentalement par William Pope, en 1899.

—  Dina SURDIN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Dina SURDIN, « LE BEL JOSEPH ACHILLE - (1847-1930) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-achille-le-bel/