HUME JOHN (1937-2020)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique britannique, lauréat du prix Nobel de la paix avec David Trimble en 1998, John Hume a consacré toute sa vie à libérer la société nord-irlandaise de ses peurs sans jamais pactiser avec la violence.

Il voit le jour le 18 janvier 1937 dans le Bogside, ghetto catholique de Derry, où la misère, l'exclusion et la discrimination sont le lot des catholiques pris au piège de la partition. Après des études au grand séminaire de Maynooth, jeune professeur de français dans une école technique de sa ville, il prend fait et cause pour le mouvement des droits civiques dont il devient rapidement une des figures emblématiques. Lorsque la campagne non violente pour la justice sociale le cède à l'action armée des commandos de l'IRA, reconstitués en 1970, il ne cesse de répéter que l'agitation légale est seule payante. Très vite, John Hume va prendre la tête d'un courant réformiste modéré qu'il va doter d'une organisation politique, d'une stratégie électorale et d'un projet de société auquel il finira par rallier peu ou prou la majorité de ses coreligionnaires, les gouvernements de Dublin et de Londres, la Communauté européenne, le puissant lobby américano-irlandais et jusqu'à la Maison-Blanche.

En 1969, il est élu au Parlement d'Irlande du Nord. L'année suivante, il participe à la fondation du Social Democratic and Labour Party (SDLP), parti nationaliste modéré, dont il est nommé vice-président et dont il ne tarde pas à devenir l'homme fort, le pourvoyeur d'idées, et le véritable leader. En 1973, il est élu à la nouvelle Assemblée d'Irlande du Nord qui remplace l'ancien Parlement de Stormont, suspendu par Londres. Il joue un rôle important dans la négociation des accords de Sunningdale de décembre 1973 et assume les fonctions de ministre du Commerce dans l'éphémère gouvernement d'union renversé au bout de six mois par une grève générale loyaliste.

Les travaux de la convention constitutionnelle à laque [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : historien, docteur en droit, docteur honoris causa de la National University of Ireland et de l'université d'Ulster (Royaume-Uni)

Classification

Autres références

«  HUME JOHN (1937-2020)  » est également traité dans :

ADAMS GERRY (1948- )

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 1 102 mots

Ancien barman, accusé d'avoir été un des principaux dirigeants de l'Armée républicaine irlandaise (IRA), président d'une organisation politique, le Sinn Fein, ayant longtemps prôné le terrorisme, diplomate hors pair et protagoniste indispensable du processus de paix nord-irlandais, Gerry Adams est né le 5 octobre 1948 à Belfast. Il est de ceux qui s'efforcent de protéger les quartiers catholiques […] Lire la suite

IRLANDE DU NORD ou ULSTER

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 9 377 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'accord anglo-irlandais »  : […] Résultat de dix-huit mois de laborieuses tractations , l'accord anglo-irlandais, signé le 15 novembre 1985 à Hillsborough par Margaret Thatcher et son homologue irlandais Garret FitzGerald, représente une avancée capitale. Il institutionnalise la dimension irlandaise du conflit en conférant au gouvernement de la république d'Irlande un important rôle consultatif dans la conduite des affaires nord- […] Lire la suite

Les derniers événements

1er-21 juillet 1999 Royaume-Uni. Échec de la constitution du gouvernement autonome d'Irlande du Nord

John Hume et vice-Premier ministre élu, démissionne de son poste. Le processus de paix est placé « en révision ». Le 21, l'I.R.A. désigne Tony Blair, qui aurait « manqué de volonté politique » face à l'U.U.P., comme « le premier responsable de la présente crise politique ».  […] Lire la suite

25 juin - 1er juillet 1998 Royaume-Uni. Victoire des modérés à l'élection de l'Assemblée d'Irlande du Nord

John Hume qui remporte 24 sièges. L'Alliance, mouvement modéré regroupant des catholiques et des protestants, obtient 6 députés. De son côté, le Sinn Fein (catholique) de Gerry Adams, branche politique de l'I.R.A., remporte 18 sièges. Le Parti démocratique unioniste (protestant) de Ian Paisley, hostile à l'accord de paix, a 20 élus. Le 1er juillet, […] Lire la suite

1er-16 mai 1997 Royaume-Uni. Victoire travailliste aux élections législatives et nomination de Tony Blair comme Premier ministre

John Hume et 2 pour le Sinn Fein de Gerry Adams, la branche politique de l'I.R.A.). Les nationalistes écossais et gallois obtiennent respectivement 6 et 4 députés ; un siège est détenu par un élu indépendant. Avec 120 élues, les femmes font une entrée massive aux Communes. En dépit de ses succès économiques, le gouvernement de John Major subit les  […] Lire la suite

30 mai 1996 Royaume-Uni. Élection des délégués d'Ulster aux négociations de paix

John Hume réalise un score médiocre, avec 21,4 p. 100 des voix et 21 élus ; les nationalistes du Sinn Fein de Gerry Adams progressent en obtenant 15 p. 100 des suffrages et 17 élus. Le taux de participation s'élève à 64,5 p. 100. Les autorités britanniques réaffirment que le Sinn Fein ne sera pas autorisé à participer aux négociations tant que l'I.R.A […] Lire la suite

23-31 octobre 1993 Royaume-Uni – Irlande. Les projets de négociations compromis par des attentats meurtriers

John Major rejette les récentes ouvertures de Gerry Adams, président du Sinn Fein, considéré comme la branche politique de l'I.R.A. Celui-ci s'engageait à obtenir de l'I.R.A. un cessez-le-feu en échange de l'acceptation par Londres de l'« initiative de paix » négociée par le Sinn Fein et le Parti travailliste social-démocrate de John Hume – catholique […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre JOANNON, « HUME JOHN - (1937-2020) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/john-hume/