DENHAM JOHN (1615-1669)

L'un des poètes anglais les plus populaires à la fin du xviie siècle et au début du xviiie, Denham acquit la célébrité avec Le Sophi (The Sophy), tragédie historique en vers non accentués, jouée en 1641, et surtout avec La Colline de Cooper (Cooper's Hill, 1642). Pendant la guerre civile, il prend fait et cause, en Angleterre et à l'étranger, pour Charles II. Élu à la Royal Society sous la Restauration, il fut également pendant quelques années membre du Parlement.

La valeur de Denham est censée résider dans la formulation dense et nette de vérités morales. Le xviiie siècle l'admirait pour son distique héroïque « fermé » (distique construit sur les rimes aa, renfermant une idée qui se suffit à elle-même sans aucun lien avec ce qui précède ou ce qui suit). La Colline de Cooper est un poème semi-descriptif et semi-didactique ; il renferme une des premières descriptions de paysage localisé, et une méditation historique et morale inspirée par les lieux évoqués. Le succès de cet ouvrage — aujourd'hui totalement incompréhensible — fut éclatant.

—  Alain LABROUSSE

Écrit par :

Classification

Autres références

«  DENHAM JOHN (1615-1669)  » est également traité dans :

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Elisabeth ANGEL-PEREZ, 
  • Jacques DARRAS, 
  • Jean GATTÉGNO, 
  • Vanessa GUIGNERY, 
  • Christine JORDIS, 
  • Ann LECERCLE, 
  • Mario PRAZ
  •  • 28 328 mots
  •  • 28 médias

Dans le chapitre « John Donne et Milton »  : […] Au début du xx e  siècle, un nom nouveau, celui de John Donne (1572-1631), s'est insinué et imposé entre Shakespeare et Milton, succession traditionnelle dans les histoires littéraires ; le profil de la littérature anglaise s'en est trouvé changé. On a même soutenu que dans cette littérature les seules forces comparables à l'influence de John Donne sont celles de Shakespeare, en permanence, et de […] Lire la suite

CLASSICISME

  • Écrit par 
  • Pierre DU COLOMBIER, 
  • Henri PEYRE
  •  • 13 796 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Originalité du classicisme français en Europe »  : […] Ce n'est nullement par chauvinisme que les critiques français ont longtemps soutenu que, à l'inverse de la Renaissance, de l'âge des Lumières, du romantisme, du symbolisme qui sont des phénomènes européens et touchèrent plusieurs pays simultanément ou successivement, le classicisme français n'a pas vraiment d'analogue hors de France. Le prétendre n'est pas se décerner un brevet de supériorité. Les […] Lire la suite

Pour citer l’article

Alain LABROUSSE, « DENHAM JOHN - (1615-1669) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/john-denham/