VENTER JOHN CRAIG (1946- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

John Craig Venter est né le 14 octobre 1946 à Salt Lake City (Utah). Il effectue ses études en Californie et, après une interruption due à la guerre du Vietnam (période durant laquelle il rejoint le corps médical des forces navales américaines et participe à l'offensive du Têt), il s'oriente vers la biologie. En 1975, il obtient un doctorat de physiologie et de pharmacologie puis occupe plusieurs postes avant de rejoindre, en 1984, l'Institut national de la santé (National Institutes of Health, N.I.H.) à Bethesda (Maryland). Ses recherches sont alors consacrées à l'étude des gènes impliqués dans la neurotransmission.

John Graig Venter

John Graig Venter

Photographie

L'Américain John Craig Venter, scientifique et grand homme d'affaires. 

Crédits : PLoS Biology/ D.R.

Afficher

Entré tard dans le domaine de la génétique moléculaire, il y obtient rapidement des résultats spectaculaires en définissant les séquences d'ADN exprimées dans un tissu, le tissu nerveux dans ce cas particulier. C'est avec ces résultats que le premier scandale arrive : il prend en effet des brevets sur les séquences d'ADN (les gènes) qu'il a étudiées, ce qui provoque de vives réactions au sein de la communauté scientifique qui s'oppose à cette appropriation des séquences du vivant. Il quitte alors le N.I.H. en 1992 pour fonder une société privée d'études en génomique, le T.I.G.R. (The Institute for Genomic Research). C'est là qu'est effectué, dès 1995, le premier séquençage complet d'une bactérie, celui d'Haemophilus influenzae. Après avoir quitté le T.I.G.R en 1998, il crée alors Celera Genomics Inc, avec l'aide du fabricant de séquençeurs automatiques d'ADN Perkin Elmer, ayant l'ambition d'être le premier à déterminer la séquence du génome humain. Depuis ce moment, les images de Venter scientifique et de Venter businessman sont mêlées et ses pratiques, souvent brutales et simplificatrices, sont source de conflits avec la communauté universitaire. Il réussit, en même temps que le consortium international public Human Genome Project – qui regroupe les laboratoires des seize pays impliqués et dont les activités sont coordonnées par Hugo (Human Genome Organisation) –, la séquenc [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : chercheur en histoire des sciences, université Paris-VII-Denis-Diderot, ancien chef de service à l'Institut Pasteur

Classification


Autres références

«  VENTER JOHN CRAIG (1946- )  » est également traité dans :

GÉNOMIQUE - Le séquençage des génomes

  • Écrit par 
  • Bertrand JORDAN
  •  • 4 700 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les stratégies de séquençage »  : […] L'assemblage de multiples petites séquences est en effet un élément crucial de ces projets. Chaque expérience de séquençage ne « lit » qu'une petite zone d'ADN : quelques centaines de bases, un millier tout au plus. Certes, les appareils modernes lisent simultanément une centaine de segments d'ADN différents, mais il reste à reconstituer le puzzle, à déterminer dans quel ordre il faut assembler ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-le-sequencage-des-genomes/#i_28313

GÉNOMIQUE - Génome artificiel

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 140 mots

Dans le chapitre « Des enjeux économiques considérables »  : […] Le John Craig Venter Institute a ainsi effectué la première synthèse d'un chromosome complet fonctionnel. Toutefois, cette synthèse n'a pas été purement chimique, puisqu'elle a nécessité le recours à la levure de bière, organisme vivant, pour l'assemblage des fragments et l'amplification du chromosome bactérien final. Le chromosome ainsi obtenu n'est en fait rien d'autre qu'une séquence d'ADN iner […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genomique-genome-artificiel/#i_28313

Pour citer l’article

Gabriel GACHELIN, « VENTER JOHN CRAIG (1946- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-craig-venter/