OVERBECK JOHANN FRIEDRICH (1789-1869)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre allemand, né le 3 juillet 1789 à Lübeck, mort le 12 novembre 1869 à Rome.

Johann Friedrich Overbeck entre à l'Académie des beaux-arts de Vienne en 1806. Déçu par l'enseignement académique, il fonde avec Franz Pforr et d'autres artistes la Confrérie de saint Luc en 1809. Ce groupe de peintres, surnommés les nazaréens, veut renouer avec la tradition des guildes d'artistes du Moyen Âge et faire revivre l'art par la foi chrétienne (Overbeck se convertit au catholicisme en 1813). Ils puisent leur inspiration artistique chez Albrecht Dürer et les maîtres de la Renaissance italienne, notamment Pérugin et le jeune Raphaël.

En 1810, les membres de la Confrérie de saint Luc s'installent à Rome. Le style nazaréen se caractérise par des contours précis, une palette vive et claire et la prééminence des sujets religieux. Les nazaréens réalisent collectivement les fresques de l'Histoire de Joseph de la casa Bartholdy (1815-1817, auj. casa Zuccari) – Overbeck peint Joseph vendu par ses frères – et les fresques du Casino Massimo (1817-1829) à Rome. Chef spirituel de la confrérie, Johann Friedrich Overbeck réussit en effet à préserver autour de lui l'unité des nazaréens, même après la dissolution de la Confrérie en 1818. Dans la chapelle de la Portioncule à Assise, il peint Le Miracle du rosaire de saint François (1829), qui est généralement tenu pour son œuvre majeure.

À mesure que les années passent, la peinture d'Overbeck s'affadit et devient stéréotypée. Ses œuvres tardives vont néanmoins exercer une énorme influence sur la peinture d'église du xixe siècle et sur les préraphaélites. Les œuvres plus intéressantes de la première partie de sa carrière (peintures et dessins) ont été redécouvertes et appréciées dès le début du xxe siècle.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  OVERBECK JOHANN FRIEDRICH (1789-1869)  » est également traité dans :

NAZARÉENS, peinture

  • Écrit par 
  • Jens Christian JENSEN
  •  • 2 624 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Origine romaine d'un mouvement allemand »  : […] Le noyau originel du mouvement nazaréen a été la Confrérie de saint Luc, fondée en 1809 par les jeunes peintres et élèves de l'académie des Beaux-Arts de Vienne (Pforr, Overbeck, Vogel, Wintergest, Sutter, Hottinger). Le nom se réfère à l'art du Moyen Âge, qu'ils ont redécouvert au musée du Belvédère de Vienne, et l'association, amicale et romantique, était dirigée contre l'esthétique du baroque […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nazareens-peinture/#i_24892

Pour citer l’article

« OVERBECK JOHANN FRIEDRICH - (1789-1869) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-friedrich-overbeck/