RAMONE JOEY (1951-2001)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chanteur américain, de son vrai nom Jeffrey Hyman, fondateur de The Ramones. Ce groupe de punk-rock new-yorkais, emblématique du mouvement punk, qui se veut l'expression brute d'une jeunesse révoltée et provocatrice, est fondé à New York en 1975 ; il rassemble Joey, Dee Dee (Douglas Colvin, basse), Johnny (John Cummings, guitare) et Tommy (Tamás Erdelyi, batterie), qui sera remplacé par Marky (Marc Bell) en 1978. Ses influences sont Chuck Berry, les Beach Boys, le rock garage, le doo-wop, l'esthétique trash. Sa musique est primaire, fruste, bruyante, extrêmement rapide, dénuée de solo. Ses textes, souvent teintés d'un humour nihiliste, traitent de l'aliénation, de la misère, psychologique et matérielle, de la violence et de la drogue ; en témoignent des titres comme Cretin Hop (dans l'album Rocket to Russia, 1977) ou Now I Wanna Sniff Some Glue (1977). La critique politique n'est pas absente : dans l'album Too Tough to Die (1985), Joey Ramone s'en prend violemment, dans le morceau Bonzo Goes to Bitburg, à Ronald Reagan après la visite du président américain dans un cimetière allemand de Bitburg abritant des tombes de SS. Le groupe disparaît en 1996.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« RAMONE JOEY - (1951-2001) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/joey-ramone/