JEUX OLYMPIQUESL'U.R.S.S. et les Jeux

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un bilan sportif impressionnant

Dès 1956, l'U.R.S.S. se hisse à la première place du classement des nations aux Jeux d'été de Melbourne, rang qu'elle confirme à Rome en 1960. Les États-Unis retrouvent leur leadership en 1964 et en 1968, mais, de 1972 à 1988 (à l'exception bien sûr des Jeux de Los Angeles qu'elle boycotte), l'U.R.S.S. occupe toujours la première place aux Jeux d'été. L'U.R.S.S. envoie pour la première fois une délégation aux Jeux d'hiver en 1956, à Cortina d'Ampezzo : elle prend déjà la tête du classement (sept médailles d'or, trois médailles d'argent, six médailles de bronze). À l'exception des Jeux de Grenoble (1968), où elle est devancée par la Norvège, et de Sarajevo (1984), où la R.D.A. la précède, l'U.R.S.S. occupe toujours la première place du tableau des médailles aux Jeux d'hiver jusqu'en 1988.

Le bilan olympique soviétique est impressionnant. En neuf participations aux Jeux d'été, l'U.R.S.S. obtient mille dix médailles, dont trois cent quatre-vingt-quinze en or. Si on ne prend en compte ni les Jeux de Moscou (1980), boycottés par les États-Unis, ni les Jeux de Los Angeles, boycottés par l'U.R.S.S., le duel américano-soviétique qui a fait vivre les Jeux pendant près de quatre décennies au rythme de la guerre froide voit une courte victoire soviétique : l'U.R.S.S. obtient huit cent quinze médailles, dont trois cent quinze en or ; les États-Unis s'adjugent sept cent six médailles, dont trois cent quatorze en or. En outre, on constate que l'U.R.S.S. a développé une stratégie efficace, laquelle consiste à ne négliger aucun sport (l'U.R.S.S. obtient des médailles dans vingt-trois disciplines), tout en ciblant certains sports (gymnastique, haltérophilie, lutte, canoë-kayak...) relativement délaissés par les Américains. Ainsi, l'U.R.S.S. obtient cent quatre-vingt-deux médailles (dont soixante-douze en or) en gymnastique ; sur la même période, les gymnastes des États-Unis ne remportent que dix-huit médailles (dont seize à Los Angeles), dont cinq en or (toutes obtenues à Los Angeles). Les haltérophiles so [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « JEUX OLYMPIQUES - L'U.R.S.S. et les Jeux », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-l-u-r-s-s-et-les-jeux/