SIEFF JEANLOUP (1933-2000)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le photographe Jeanloup Sieff est né le 30 novembre 1933 à Paris, de parents polonais immigrés. L'élève des lycées Chaptal et Jacques-Decour, qui a reçu à quinze ans un appareil Photax, se passionne pour le cinéma américain et bientôt pour la photographie qui occupe ses loisirs et empiète sur ses études. Il s'inscrit à l'école de photographie de la rue de Vaugirard, qu'il quitte rapidement pour rejoindre l'école de Vevey en Suisse, où il ne termine pas la première année, préférant commencer à Paris une carrière de reporter indépendant. Ses premiers sujets – actualités et scènes de rues –, dont il signe les textes et les images, resteront inédits. Dès 1955, il entre comme reporter à l'hebdomadaire Elle qui lui confiera son studio après le départ du photographe Lionel Kazan.

Si la mode lui vaut un réel succès, le photojournalisme semble rester la préoccupation majeure de Sieff qui entre en 1958 à l'agence Magnum, pour laquelle il réalise plusieurs reportages, en Grèce, en Turquie, et dans la Pologne de ses origines. Après une année en agence, Sieff travaille en indépendant pour la presse magazine, notamment pour Réalités et pour Le Jardin des Modes. Lauréat du prix Niépce en 1959, il décide, deux ans plus tard, de s'installer à New York où il travaille pour les plus grands magazines de mode, Harper's Bazaar, Glamour, Esquire, Look, sans abandonner sa collaboration aux titres européens tels que Twen, Vogue ou Queen. En 1966, Jeanloup Sieff revient à Paris où il installe définitivement son studio, rue Ampère. Son travail pour la mode se double d'une activité de photographe publicitaire. Jouant avec le succès et la provocation, Sieff commence à s'imposer sur la scène photographique. Il participe, en 1967, au congrès international de l'Europhoto à Garmisch en Allemagne où il se distingue par une projection-lecture intitulée La photo de mode n'existe pas. Grâce à son travail pour le magazine Nova, il obtient la médaille d'argent du club des directeurs artistiques à Londres. En 1969, le Museo Espirito Santo de Victoria au Brésil lui décerne une médaille d'or et l'universit [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  SIEFF JEANLOUP (1933-2000)  » est également traité dans :

PHOTOGRAPHIE (art) - Un art multiple

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF, 
  • Jean-Claude LEMAGNY
  •  • 10 787 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « L'espace du rêve »  : […] La troisième grande source de nos images ce sont nos rêves, endormis ou éveillés. Depuis longtemps, certains photographes se sont essayés aux compositions surréalistes, à la manière des Magritte et des Dalí, mais avec un succès inégal. La photo, à la fois exacte et manipulable, s'y prêterait pourtant si elle n'aboutissait alors à des montages très artificiels dont les dadaïstes des années 1920 ont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/photographie-art-un-art-multiple/#i_28642

Pour citer l’article

Hervé LE GOFF, « SIEFF JEANLOUP - (1933-2000) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeanloup-sieff/