PAPINEAU-COUTURE JEAN (1916-2000)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Petit-fils de Guillaume Couture (1851-1915), un des pionniers de la musique canadienne au xixe siècle, Jean Papineau-Couture est une des figures des plus représentatives de la vie musicale au Canada. Bien que diplômé du New England Conservatory de Boston (1941) et un moment élève de Nadia Boulanger, c'est Montréal, ville près de laquelle il est né à Outremont, le 12 novembre 1916, qui est le centre de son activité musicale. Après y avoir été élève au Conservatoire (harmonie et piano), il devient à son tour professeur de ce même Conservatoire. Il devient ensuite professeur, puis vice-doyen de la faculté de musique de l'université. Il fonde, et préside de 1966 à 1973, la Société de musique contemporaine du Québec.

À l'époque de ses études, il rencontre la musique de Bartók, de Berg, de Stravinski. Compositeur, il s'oriente d'abord vers un style néo-classique (Concerto grosso, 1943 ; Symphonie, 1947-1948 ; Psaume CL, 1954) ; puis, à partir de 1956, il définit son style comme « constructiviste », c'est-à-dire qu'il élabore ses œuvres suivant une architecture qui s'ordonne autour d'un pivot central, celui-ci pouvant varier d'une œuvre à l'autre (élément rythmique ou mélodique). Il compose alors : Suite pour violon seul (1956), Quatuor à cordes (1957), Éventails (1959), Miroirs (1963), Concerto pour piano (1965), Contraste (1970), Obsession (1973), pour seize instrumentistes, Trio pour clarinette, alto et piano (1974), Prouesse (1985) pour voix d'alto, Arcadie (1986), pour quatre flûtistes, Thrème (1988) et Discussion animée (1997), pour violon et piano. Jean Papineau-Couture est mort à Montréal, le 11 août 2000.

—  Brigitte MASSIN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Brigitte MASSIN, « PAPINEAU-COUTURE JEAN - (1916-2000) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 août 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-papineau-couture/