FORTIN JEAN NICOLAS (1750-1831)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mécanicien français, né à Mouchy-la-Ville (Île-de-France) et mort à Paris. Après l'expérience du premier ballon à hydrogène (Charles, 1783), l'Académie des sciences se préoccupe des aérostats qui posent surtout deux problèmes : la production rationnelle du gaz et l'imperméabilité de l'enveloppe. Consulté parmi d'autres, Fortin étudiera les meilleurs procédés pour obtenir un tissu léger, solide et parfaitement étanche. Mais il se révélera surtout, dans un domaine très différent, comme l'un des plus habiles constructeurs d'instruments de mesures. Il fabrique ainsi, pour Lavoisier, l'une des premières balances de précision, celle-la même dont disposera la Commission des poids et mesures chargée d'établir le système métrique (1790). Lavoisier, membre de cette assemblée, est responsable, avec Haüy, de la détermination du kilogramme. Interrompus par la mort de Lavoisier en 1794, les travaux sont repris en 1799, avec le concours de Fortin. Ce dernier réalise un comparateur pour l'exécution de trois cylindres d'un décimètre cube : la pesée dans le vide de ce volume d'eau distillée, à la température de la glace fondante, fixera le poids du kilogramme. L'opération exigeant des balances d'une extrême précision, il en construit plusieurs types. Les étalons définitifs du kilogramme, cylindres en platine de Janety, sont également ajustés par Fortin. On lui doit encore un modèle de baromètre transportable et une machine à diviser.

—  Jacques MÉRAND

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jacques MÉRAND, « FORTIN JEAN NICOLAS - (1750-1831) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-nicolas-fortin/