FLANDRIN JEAN-LOUIS (1931-2001)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Jean-Louis Flandrin s'est imposé, dans la droite ligne de l'histoire de la sensibilité préconisée par Lucien Febvre, comme l'un des historiens français de son temps les plus originaux et les plus reconnus à l'étranger. Parti, au début des années 1960, de l'étude du langage de l'amour et du plaisir au xvie siècle, Jean-Louis Flandrin a vite élargi ses recherches à une histoire de l'amour et de la sexualité appréhendés dans la longue durée de leurs rapports avec les pratiques familiales. Deux auteurs ont particulièrement compté dans l'orientation de ses recherches : Philippe Ariès, dont il a révélé aux historiens le livre pionnier, L'Enfant et la vie familiale sous l'Ancien Régime (1960), par un grand article paru dans les Annales, et John Noonan, historien américain de la théologie de la sexualité qui lui a inspiré son essai sur L'Église et le contrôle des naissances (1970).

Du premier, il a retenu le goût de l'immersion dans les textes du passé et l'écoute de leur non-dit d'une manière qui préfigurait la thick analysis de l'anthropologue américain Clifford Geertz. Il a retenu également le besoin de suivre le cheminement des mentalités dans leurs propres temporalités, sans se soucier des découpages académiques. Cette indiscipline à l'égard des conventions universitaires, Philippe Ariès l'assumait sans difficulté comme „historien du dimanche“. Le talent de Flandrin a été de la revendiquer à l'intérieur de sa carrière d'universitaire. Comme Ariès enfin, il a su attirer les historiens vers le secret des dispositions mentales les moins déclarées, à une époque ou l'histoire quantitative triomphante faisait plus confiance aux comportements obligés soumis aux déterminations socio-économiques qu'aux motivations intimes. Comme lui cependant, il a recherché le dialogue avec la démographie historique, alors en plein essor. Son livre Familles ; parenté, maison, sexualité dans l'ancienne soc [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification

Pour citer l’article

André BURGUIÈRE, « FLANDRIN JEAN-LOUIS - (1931-2001) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-louis-flandrin/