LAUDE JEAN (1922-1983)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Professeur d'histoire de l'art à Paris-I, où son enseignement eut un rayonnement considérable, Jean Laude était surtout connu pour ses importants travaux sur la peinture moderne et sur les arts africains. Mais parallèlement à cette œuvre scientifique, il n'avait cessé de poursuivre une recherche poétique dont la rigueur intransigeante l'a tenu à l'écart des modes successives, mais dont l'actualité et la réussite apparaissent mieux aujourd'hui. La carrière scientifique de Jean Laude l'a mené de l'ethnologie à l'histoire de l'art, de l'africanisme et de ses traditions à l'esthétique mouvante du monde contemporain. Pourtant, loin de s'estomper, son expérience initiale devait irriguer jusqu'à son terme sa recherche dans une discipline tentée de manière endémique par l'européanocentrisme.

En 1966, Jean Laude fait paraître Les Arts de l'Afrique noire (nouv. éd., Le Chêne, 1979), qui reste le manuel de référence sur la question, ouvrage à la fois documentaire, historique et méthodologique. Analysant la notion de primitivisme, Laude critiquait la vision occidentale des productions artistiques africaines, faisant justice de leur interprétation comme « expressionnisme », ce qui le conduisit à l'idée d'une relativité des signes : leur langage « n'est pas universel ; à l'intérieur d'une même ethnie, d'un même groupe, il ne s'adresse pas à tous de la même façon ». Ce souci de l'altérité ne s'est jamais démenti depuis. Altérité culturelle, bien entendu : il faut ici évoquer son remarquable ouvrage sur Zhao Wuji (La Connaissance, Bruxelles, 1974). Mais aussi regard attentif et généreux porté sur l'Autre, comme en témoigne le dévouement inépuisable dont il a toujours fait preuve envers ses amis et ses étudiants.

Sa thèse, La Peinture française (1905-1914) et l'« art nègre » (Klincksieck, 1968), marquait un passage décisif à l'histoire contemporaine. Jean Laude y montre comment, dès la fin du xixe siècle, les arts exotiques ont permis à leurs homologues occidentaux de se dégager de [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite des Universités, président du centre de recherche Pierre-Francastel
  • : professeur de littérature française à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification

Pour citer l’article

Claude FRONTISI, Michel COLLOT, « LAUDE JEAN - (1922-1983) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-laude/