RETZ JEAN FRANÇOIS PAUL DE GONDI cardinal de (1613-1679)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Du théâtre du monde au théâtre de la conscience

Ce siècle capital, où la France passe de la féodalité au monde moderne, est le décor de Retz. Il distingue trois parties dans les Mémoires, correspondant aux trois temps de sa vie. La première : « Je n'ai été jusques ici que dans le parterre [...], je vas monter sur le théâtre » ; la seconde : « Je vas travailler au reste du compte que je vous dois de ma vie : et qui en contiendra la troisième et dernière partie » : ce qu'il a vu ; ce qu'il a fait ; ce qu'il a été.

Retz est historiographe et autobiographe : il s'agit pour lui de « donner l'histoire de [sa] vie ». Le titre, Vie du cardinal de Rais, est écrit bellement, de sa main, dans le manuscrit. Et, ô paradoxe ! Narcisse se mirant a besoin du poids de l'histoire : d'où le point de perspective personnel, le gauchissement des faits, les silences. Car cet énorme livre recèle des lacunes : l'information semble abondante, elle est incomplète : sans archives, Retz puise dans ses souvenirs fatalement pâlis, et ne fait rien pour pallier les blancs. Sa source, unique, est le Journal du Parlement (1648-1652), qui lui fournit matériaux bruts et stimulus nécessaires.

L'intérêt historique de Retz réside dans ce don de restituer le climat particulier à la Fronde, les motivations des acteurs : par amour de la gloire, par orgueil de la grandeur, tous luttent contre le pouvoir, rêvent de l'incarner, de monter le plus haut possible dans la hiérarchie des conseils. On mesure la puissance, et le péril pour le pouvoir royal, que représentent ces attitudes aristocratiques : chaque grand a ses fidèles, qui lui assurent leurs propres alliés, formant ainsi une chaîne, une armée de suivants voués corps et âme au maître dont ils sont les créatures. Les Mémoires demeurent essentiels pour explorer la face cachée de la Fronde, dénuder les mécanismes cruels du destin et du cœur.

Retz a compté sur son action pour ériger sa statue : pour son malheur et pour sa gloire, il voit son avenir politique limité aux murs d'un donjon ; or la figure de l'écrivain va se dr [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur des Universités (langue et littérature françaises du xviie siècle)

Classification


Autres références

«  RETZ JEAN FRANÇOIS PAUL DE GONDI cardinal de (1613-1679)  » est également traité dans :

MÉMOIRES, Cardinal de Retz - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Christian BIET
  •  • 1 441 mots

Les Mémoires de Jean-François Paul de Gondi, cardinal de Retz (1613-1679), furent publiées à titre posthume à Nancy, au début de la Régence, puis à Amsterdam. À cette époque, on s'interrogea sur leur authenticité tant ce texte, fort divertissant et très précis au demeurant, semblait commenter, en prenant pied sur la régence d'Anne d'Autriche et sur les événements de la […] Lire la suite

FRONDE

  • Écrit par 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 2 797 mots

Dans le chapitre « Les barricades de 1648 »  : […] Au printemps de 1648, la reine avait dû admettre qu'une commission des cours souveraines (la Chambre Saint-Louis) lui présentât un programme de réformes, dont les principaux points étaient la suppression des intendants, la promesse de ne retenir personne prisonnier plus de vingt-quatre heures sans jugement, des mesures contre les traitants et la garantie de ne lever aucun impôt sans l'enregistre […] Lire la suite

GONDI LES

  • Écrit par 
  • Jean-Marie CONSTANT
  •  • 403 mots

Famille d'origine toscane, établie à Retz en France au xvi e  siècle, et dont les membres jouent un rôle important à la cour, au conseil, dans la diplomatie, l'armée et l'Église. Le membre le plus illustre de la famille Gondi est le cardinal de Retz, Jean François Paul (1613-1679) , coadjuteur de l'évêque de Paris pendant la Fronde. Troisième fils de Philippe-Emmanuel, comte de Joigny, général des […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie-Thérèse HIPP, « RETZ JEAN FRANÇOIS PAUL DE GONDI cardinal de (1613-1679) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 août 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-paul-de-retz/