FAVIER JEAN (1932-2014)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Historien médiéviste de renom, Jean Favier a été tout à la fois un enseignant-chercheur et un responsable d'institutions culturelles dans le domaine administratif et diplomatique.

Jean Favier

Jean Favier

photographie

Figure de l'historien académique, le médiéviste Jean Favier a mené une carrière mêlant, d'une part, recherche et enseignement universitaires et, d'autre part, responsabilités institutionnelles. 

Crédits : Sophie Bassouls/ Sygma/ Corbis

Afficher

La double vocation de Jean Favier, né le 2 avril 1932 à Paris, s'inscrit dans un parcours de formation commencé à l'École nationale des chartes (1952-1956), poursuivi à l'École française de Rome (1956-1958) et achevé par l'agrégation d'histoire (1961). Il y acquiert une maîtrise des problèmes politiques de la France de Philippe le Bel ainsi que des questions fiscales et économiques à la fin du Moyen Âge. Il illustre concomitamment ces champs disciplinaires, abusivement opposés par un mouvement historiographique qui procède souvent par modes successives, en usant de tous les genres à la disposition de l'historien, sans exclusive et sans aucun parti pris : biographies (Un conseiller de Philippe le Bel : Enguerran de Marigny, 1963 ; Philippe le Bel, 1978 ; Charlemagne, 1999 ; Louis XI, 2001), thèse de doctorat (Les Finances pontificales à l'époque du Grand Schisme d'Occident, 1378-1409, 1966), manuels universitaires (Finances et fiscalité au bas Moyen Âge, 1971), éditions de sources (Le Registre des compagnies françaises, 1449-1467, 1975), dictionnaires encyclopédiques (Dictionnaire de la France médiévale, 1993), monographies urbaines (Paris au XVe siècle, 1974 ; Paris, deux mille ans d'histoire, 1997) ou encore synthèses d'ampleur (Le Temps des principautés, 1984 ; De l'or et des épices. Naissance de l'homme d'affaires au Moyen Âge, 1987), sans oublier la direction de revues savantes (Revue historique, de 1973 à 1997). Son étude de la figure et de l'œuvre de François Villon (1982) est sans doute son livre le plus abouti et le plus emblématique de sa parfaite connaissance des différentes sources de l'histoire, de surcroît servi par un style clair et effica [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Olivier PONCET, « FAVIER JEAN - (1932-2014) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-favier/