JE M'EN VAIS, Jean EchenozFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Depuis son premier livre, Le Méridien de Greenwich (1979, prix Fénéon), Jean Echenoz (né en 1947) a toujours séduit la critique et le public par la singularité de son entreprise, définie lors de la sortie de son troisième ouvrage, L'Équipée malaise (1986), comme « la subversion du roman par déstabilisation douce ». Devenu un écrivain confirmé, il a continué d'être célébré par la critique et les jurys : après le prix Médicis pour Cherokee (1983), le prix européen de littérature pour Lac (1989), l'académie Goncourt l'a couronné en 1999 pour Je m'en vais, son huitième roman (éditions de Minuit).

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  JE M'EN VAIS, Jean Echenoz  » est également traité dans :

ECHENOZ JEAN (1947- )

  • Écrit par 
  • Jean-Didier WAGNEUR
  •  • 1 178 mots

Jean Echenoz est né le 26 décembre 1947 à Orange. C'est en 1979 qu'il fait son entrée dans le paysage littéraire avec Le Méridien de Greenwich . Publiée aux éditions de Minuit au moment où la littérature française est traversée par de nombreux débats sur la fin des avant-gardes et du nouveau roman, son œuvre est saluée de manière diverse. Romancier des années 1980 pour Pierre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-echenoz/#i_28284

Pour citer l’article

Aliette ARMEL, « JE M'EN VAIS, Jean Echenoz - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/je-m-en-vais/