JAGAN JANET (1920-2009)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Femme politique guyanaise d'origine américaine, Janet Jagan fut présidente de la Guyana du 19 décembre 1997 au 11 août 1999. Elle devint ainsi la première Blanche à occuper ce poste dans le pays et la première femme en Amérique du Sud à être élue démocratiquement présidente.

Janet Rosalie Rosenberg naît le 20 octobre 1920 à Chicago, dans une famille juive de la classe moyenne. Après ses études dans le Michigan, elle devient infirmière à Chicago. En 1942, elle rencontre Cheddi Jagan, étudiant à l'école dentaire venant de la Guyane britannique. Un an plus tard, le couple marié part s'installer à Georgetown, dans la colonie britannique, où Cheddi Jagan ouvre un cabinet de chirurgie dentaire. Engagés dans la politique et le mouvement syndical, les jeunes époux fondent, en 1950, le Parti progressiste du peuple (People's Progressive Party, P.P.P.) afin d'obtenir l'indépendance de la colonie. Celle-ci sera proclamée le 26 mai 1966. Cette année-là, Janet Jagan reçoit la nationalité guyanaise, plus de vingt ans après avoir été privée de sa nationalité américaine en raison de ses positions marxistes. Tandis que son mari est nommé Premier ministre (1953, 1957-1964), puis élu président (1992-1997), Janet Jagan occupe plusieurs postes ministériels et siège au Parlement. Elle est, en outre, secrétaire générale du P.P.P. pendant près de vingt ans (1950-1970). Lorsque son mari décède avant la fin de son mandat en mars 1997, Janet Jagan hésite avant d'accepter la nomination de son parti pour lui succéder. Malgré les critiques sur ses origines et son âge, elle bat le leader du Congrès national du peuple (People's National Congress, P.N.C.), Desmond Hoyte, lors du scrutin présidentiel du 15 décembre 1997. Mais les partisans de ce dernier contestent les résultats de l'élection avec tant de véhémence que Janet Jagan et son adversaire décident, en janvier 1998, de procéder à un nouveau vote prévu pour 2000, deux ans avant l'échéance. Les manifestations continuent toutefois à troubler sa présidence. Victime d'une crise cardiaque en juillet 1999, elle donne sa démission le mois suivant. Retirée de la vie politique, Janet Jagan s'est éteinte le 28 mars 2009 à Georgetown.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« JAGAN JANET - (1920-2009) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/janet-jagan/