ČEP JAN (1902-1974)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1902 en Moravie dans une famille paysanne pauvre, Jan Čep est un des représentants les plus importants de la littérature spiritualiste tchèque d'inspiration catholique du xxe siècle.

Après le baccalauréat, obtenu en 1922, il entre à l'université Charles de Prague, où il étudie le tchèque, l'anglais et le français. Il ne termine pas ses études et, pendant l'année 1926, il collabore à l'activité de Josef Florian, prêtre et animateur d'une célèbre maison d'édition de littérature catholique tchèque. À partir de 1927, il vit de sa plume comme lecteur dans une maison d'édition pragoise et comme écrivain et traducteur. Dès 1923, il effectue plusieurs voyages d'études à l'étranger : il visite l'Angleterre, l'Espagne, la Yougoslavie et, surtout, la France qu'il considère déjà comme sa « seconde patrie ». Écrivain déjà connu en Bohême, il fait la connaissance, à l'automne de 1928, à Clermont-de-l'Oise, de Georges Bernanos, chez qui il séjourne plusieurs fois à Bayorre près de Toulon avant de le suivre, à l'automne 1935, à Palma de Majorque en qualité de secrétaire particulier. Mais cette collaboration ne dure que quelques semaines : à Noël 1935, il retourne à Prague. Désormais, Jan Čep va se consacrer uniquement à son œuvre et à ses traductions qui font partie intégrante de son œuvre. Il traduit de l'anglais, de l'allemand, de l'espagnol et, surtout, du français : Balzac, Flaubert, Henri Pourrat – que Čep introduit dans le contexte de la littérature tchèque, et dont le Gaspard des montagnes devient très populaire –, C. F. Ramuz, et surtout Georges Bernanos, dont il avait déjà traduit en tchèque, au début des années 1930, L'Imposture et La Joie, après avoir supervisé, en 1926, la traduction tchèque de Sous le soleil de Satan, avant de rendre accessibles au lecteur tchèque, Un Crime (1936) et Le Journal d'un curé de campagne (1937).

À l'exception d'un roman, l'œuvre de Jan Čep est formée presque exclusivement de récits et d'essais, souvent repris dans d'autres volumes sous un titre commun différent.

Il débute par un recueil de réc [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences de tchèque à l'université de Bordeaux-III-Michel-de-Montaigne, chargé de cours de littérature tchèque à l'Institut national des langues et civilisations orientales, Paris

Classification

Pour citer l’article

Milan BURDA, « ČEP JAN - (1902-1974) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-cep/