MADÁCH IMRE (1823-1864)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Poète et dramaturge hongrois, Imre Madách doit sa renommée à son chef-d'œuvre, La Tragédie de l'homme, poème dramatique en quinze tableaux, représentatif d'un genre typique du xixe siècle qu'illustrent le Caïn de Byron, le Faust de Goethe et le Peer Gynt d'Ibsen. Madách fut marqué par le courant sceptique qui, provoqué par le développement des sciences naturelles, devait s'affirmer à la fin du siècle. Malgré l'influence indéniable de la philosophie de l'histoire de Hegel, l'humanité, dans l'univers de Madách, ne fait aucun progrès ; ses mouvements s'inscrivent plutôt dans un ordre cyclique qui préfigure la théorie de Spengler. Deux pôles déterminent la pensée de Madách : d'une part, un sentiment profond d'aliénation, qui l'apparente aux romanciers russes de son temps ; de l'autre, un intérêt tourmenté pour les questions que l'homme doit affronter comme individu et comme être social.

Un esprit mélancolique

Madách avait un penchant inné à la mélancolie, mais ce sont ses expériences qui l'ont amené à adopter une vision sombre du destin humain. Né à Alsósztregova d'une famille noble, riche et distinguée, formé à l'université de Budapest, il passa sa vie dans la Hongrie du Nord, loin de la vie culturelle de Budapest. Il occupa divers postes dans l'administration, fit un an de prison (1852) après l'écrasement de la guerre d'indépendance (1848-1849) et devint, pour la fin de ses jours, député au Parlement. Sa vie privée fut dominée par des femmes : une mère possessive et une épouse volage, dont il finit par divorcer. De bonne heure, il s'était intéressé à la littérature et particulièrement au genre dramatique : la tragédie grecque, Shakespeare, Schiller et Hugo. Ses essais de jeunesse en dramaturgie et en poésie sont d'une inspiration contemplative, et on doit les considérer, malgré les germes de talent qui s'y laissent reconnaître, comme les produits d'enthousiasmes insuffisamment mûris.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Lorant CZIGANY, « MADÁCH IMRE - (1823-1864) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/imre-madach/