IMMOBILISATIONS, comptabilité

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La notion financière d'immobilisation doit être distinguée de la notion juridique d'immeuble et de la notion économique d'investissement. Les immobilisations sont une partie des valeurs immobilisées, c'est-à-dire lentes et difficiles à convertir en liquidités ; elles figurent dans le haut de l'actif du bilan. Elles se subdivisent en : terrains, constructions, matériel et outillage, matériel de transport, mobilier, agencements, installations, immobilisations incorporelles (fonds de commerce, clientèle, brevets, marques, licences, dessins), immobilisations en cours. On regroupe parfois ces rubriques en immobilisations affectées, ou non, aux opérations professionnelles et immobilisations corporelles et incorporelles.

Les immobilisations sont notées par des débits aux comptes de bilan. Ces comptes ont un report à nouveau, ils survivent à l'exercice et constituent une comptabilité de stocks. Les immobilisations font donc partie des emplois réversibles, qui ne peuvent être affectés totalement ni définitivement à l'exercice en cours et qui, par la suite, donneront lieu à des charges (amortissement) et à des produits (revente) des exercices successifs.

Les immobilisations disparaissent progressivement de l'actif par l'amortissement et/ou les provisions pour dépréciation, dont le montant est — en théorie — égal à la diminution de valeur subie par l'immobilisation au cours de l'exercice, par suite de sa participation à l'activité de l'entreprise.

—  Pierre LASSÈGUE

Écrit par :

Classification

Autres références

«  IMMOBILISATIONS, comptabilité  » est également traité dans :

COMPTABILITÉ - Comptabilité financière

  • Écrit par 
  • Bernard COLASSE
  •  • 4 244 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'annexe (« notes to financial statements ») »  : […] Le bilan et le compte de résultat sont des documents extrêmement synthétiques dont la compréhension exige des informations explicatives. À titre d'exemple, l'estimation des dépréciations subies par les immobilisations (les dotations aux amortissements) exige pour être comprise que l'on connaisse la durée de vie de ces immobilisations et le rythme supposé de leur dépréciation. Ce genre d'informati […] Lire la suite

ENTREPRISE - Financement

  • Écrit par 
  • Michel ALBOUY, 
  • Geneviève CAUSSE
  •  • 7 607 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'équilibre financier »  : […] On estime que la structure financière est équilibrée lorsque la durée des moyens de financement utilisés est au moins égale à la période d'immobilisation des actifs. On comprend dès lors le critère de classement des éléments du bilan selon lequel, dans le haut de bilan, les emplois à long terme, les immobilisations, font face aux ressources à long terme, les capitaux permanents (capitaux propres […] Lire la suite

INVESTISSEMENT

  • Écrit par 
  • Richard DUHAUTOIS, 
  • Patrick VILLIEU
  •  • 6 355 mots
  •  • 1 média

L'investissement est l'opération qui vise soit à maintenir, soit à accroître le stock de capital d'un agent économique. Par exemple, les ménages investissent lorsqu'ils achètent un logement, l'État investit lorsqu'il construit une route et les entreprises investissent lorsqu'elles achètent une machine. Cet article a pour objet l'investissement des entreprises, l'investissement productif. Le stock […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre LASSÈGUE, « IMMOBILISATIONS, comptabilité », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/immobilisations-comptabilite/