HÉBRIDES ÎLES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Archipel situé au large de la côte atlantique de l'Écosse. Il se compose de deux groupes d'îles séparés par le détroit du Minch : à l'est, les Hébrides internes (Skye, Rum, Jura, Eigg, Islay, Coll, Tiree, Mull...) formées de roches volcaniques récentes ; à l'ouest, l'alignement des Hébrides externes (Lewis-Harris, North Uist, Benbecula, South Uist, Barra...) constitué de roches métamorphiques très anciennes, surtout des gneiss du Précambrien.

Royaume-Uni : carte physique

Royaume-Uni : carte physique

carte

Carte physique du Royaume-Uni. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

L'intense glaciation quaternaire a laissé un relief très heurté et une côte découpée par des fjords. Le climat frais (13 0C seulement en moyenne en juillet), l'abondance de la pluviosité (2 500 mm de précipitations par an sur les sommets), l'étendue des tourbières, la rareté des bons sols en dehors d'une étroite bande littorale limitent sévèrement les possibilités économiques.

Les exploitations agricoles, dites crofts, réparties en minuscules parcelles parfois cultivées à la bêche, produisent de l'avoine, des pommes de terre, du foin et abritent un petit élevage de bovins. Des troupeaux d'ovins errent sur les landes communes de l'intérieur. La pêche au hareng ne subsiste plus qu'à Stornoway et sur l'île de Lewis.

La seule ressource industrielle est la fabrication de lainages réputés, dits Harris tweeds ; la laine est filée et teinte en usine à Stornoway, puis tissée à la main dans les fermes.

L'isolement à l'extrême ouest de l'Europe explique la persistance de dialectes gaéliques et l'austérité des pratiques religieuses, mais il n'a pas empêché un sévère dépeuplement qui dure depuis le milieu du xixe siècle. L'archipel avait 36 000 habitants en 1961, mais 26 500 en 2001. La structure de la population est vieillie, la mortalité dépasse la natalité. La principale ville, Stornoway, comptait 13 000 habitants dans les années 1980 et seulement 5 600 en 2001. Elle possède cependant des chantiers de réparation navale travaillant pour les firmes pétrolières exploitant les gisements offshore.

—  Claude MOINDROT

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université de Paris-VII

Classification


Autres références

«  HÉBRIDES ÎLES  » est également traité dans :

EUROPE - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Pierre RAT
  •  • 10 012 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La fin du Précambrien »  : […] Quand on parle de l'Europe précambrienne, on pense tout naturellement à la partie nord-est de l'Europe actuelle qui comprend le bouclier balte (où les terrains précambriens affleurent) et la plate-forme russe (où ils sont recouverts par des terrains sédimentaires plus récents). Il s'agit là du noyau de l'Europe, un craton solidement consolidé dès la fin du Précambrien (550 Ma environ) et qui n'a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/europe-geologie/#i_35953

MACLEAN SORLEY (1911-1996)

  • Écrit par 
  • Jacques DARRAS
  •  • 352 mots

Ce que Mac Diarmid a réalisé pour l'Écosse des basses terres, savoir ressusciter sa langue et sa conscience nationale tout ensemble, Sorley MacLean l'a fait pour l'autre communauté écossaise, les Gaëls des Hébrides. Né sur la petite île de Raasay, à quelques encablures de l'île de Skye, Sorley MacLean n'a pour ainsi dire jamais quitté les quelques acres carrés où il aura vu le jour. Mais aussi que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sorley-maclean/#i_35953

ROYAUME-UNI - Géologie des îles Britanniques

  • Écrit par 
  • Frederick Wiar DUNNING
  •  • 4 171 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Hors des Calédonides et Variscides »  : […] Le bâti précambrien, presque partout caché, qui borde au sud-est les Calédonides, se compose d'un socle cristallin et cristallophyllien d'âge mal connu supportant une puissante série de Précambrien récent plissé, accumulée dans des fossés faillés (grabens) ; celle-ci comprend le plus souvent des terrains volcaniques continentaux, surmontés, dans quelques localités, par des formations sédimentaire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-geologie-des-iles-britanniques/#i_35953

ROYAUME-UNI - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Frédéric RICHARD
  •  • 14 997 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « L'Écosse »  : […] L'Écosse forme la partie septentrionale de la Grande-Bretagne et, malgré son rattachement au royaume par l'Acte d'union de 1707, n'a pas perdu tout sentiment d'indépendance. Ce dernier tient non seulement à l'originalité de ses habitants, mais également aux caractères du milieu physique. L'Écosse est limitée au sud par des hauteurs de plus de 500 m, qui s'étendent de Galloway à Berwick, au sud des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-geographie/#i_35953

Pour citer l’article

Claude MOINDROT, « HÉBRIDES ÎLES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/iles-hebrides/