MACLEAN SORLEY (1911-1996)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ce que Mac Diarmid a réalisé pour l'Écosse des basses terres, savoir ressusciter sa langue et sa conscience nationale tout ensemble, Sorley MacLean l'a fait pour l'autre communauté écossaise, les Gaëls des Hébrides. Né sur la petite île de Raasay, à quelques encablures de l'île de Skye, Sorley MacLean n'a pour ainsi dire jamais quitté les quelques acres carrés où il aura vu le jour. Mais aussi quel jour ! Il faut connaître l'horizon de ce paysage véritablement virgilien où les montagnes de la côte écossaise fuient, bleutées et brumeuses, vers le nord, tandis que le détroit de Raasay bruit d'un silence lumineux où les vagues frémissent, courtes et vives : ce paysage habite pleinement le long poème lyrique intitulé en gaélique Coilltean Ratharsair (Les Bois de Raasay, traduit par J. Darras à partir de la version anglaise établie par l'auteur). Ici la communauté gaélique a résisté à la politique des clearances, des évictions brutales, au bénéfice des lairds, des seigneurs, et au détriment des crofters, des paysans. Cette résistance s'est recueillie et reflétée dans la tradition des chants que la famille de Sorley préserve et dans les accents de sa propre poésie, essentiellement lyrique. Car, à l'image des îles, la langue gaélique apparaît d'abord hérissée et fruste là où la phonétique met de la douceur dans le graphisme, de la couleur dans le découpage des consonnes. Poésie du remords, de la nostalgie et de l'amour détruit, la poésie de Sorley MacLean — comme celle de Hugh Mac Diarmid ou de Basil Bunting, mais sur un autre registre — assoit l'imaginaire britannique de ce siècle très au nord. Il appartiendra à des voyageurs moins pressés que les touristes contemporains de pénétrer dans ces « hautes terres » du verbe. Les Poèmes choisis de Sorley MacLean sont parus en édition bilingue à Édimbourg en 1977 sous le titre Reothairt Is Contraigh (« Springtide and Neaptide », Selected Poems, 1932-1972).

—  Jacques DARRAS

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MACLEAN SORLEY (1911-1996)  » est également traité dans :

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Littérature

  • Écrit par 
  • Elisabeth ANGEL-PEREZ, 
  • Jacques DARRAS, 
  • Jean GATTÉGNO, 
  • Vanessa GUIGNERY, 
  • Christine JORDIS, 
  • Ann LECERCLE, 
  • Mario PRAZ
  •  • 28 328 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Persistance de la mémoire »  : […] Il n'est pas sûr pourtant que, parallèlement à cet appauvrissement du centre dont William Butler Yeats diagnostiquait l'effondrement dès 1921 dans The Second Coming , ne se soient pas préservées les sources et ressources d'un renouvellement. Sur le modèle de la renaissance irlandaise conçue par Yeats et Lady Gregory s'est en effet développée au cours des soixante dernières a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-litterature/#i_89517

Pour citer l’article

Jacques DARRAS, « MACLEAN SORLEY - (1911-1996) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/sorley-maclean/