SAINT-LOUIS ÎLE, Paris

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La réalisation rapide au xviie siècle (à peine une trentaine d'années) d'une opération immobilière explique la très grande unité de l'île Saint-Louis et sa place toute particulière parmi les quartiers conservés du Paris ancien. Jusqu'alors, plusieurs îlots semblaient à la remorque du vaste navire de la Cité, dominé à l'est par les tours de Notre-Dame, par la Sainte-Chapelle à l'ouest, le triangle fermé de la place Dauphine assurant son rôle de proue vers la Seine. Ces îlots, qui appartenaient au chapitre de Notre-Dame, et dont les deux principaux se nommaient l'île Notre-Dame, ou « l'île » tout simplement, et l'île aux Vaches, étaient réservés à des pâtures pour les animaux et demeuraient vierges de toute construction.

Dès le début du xviie siècle, l'entrepreneur Christophe Marie eut l'idée et, bien introduit auprès des autorités, les moyens financiers nécessaires pour relier ces îlots en une seule île affectant la forme d'un parallélogramme, traversée perpendiculairement d'une rue aboutissant à un pont (dont les travées nord portent aujourd'hui son nom) destiné à la relier aux deux rives. Le plan en damier est très simple, et l'église paroissiale qui se place discrètement à l'angle d'une rue transversale et du grand axe principal, la rue Saint-Louis-en-l'Île, n'en rompt point l'ordonnance. Aidé dans cette entreprise par deux financiers, Poulletier et Le Regrattier dont les deux rues perpendiculaires nous rappellent le nom, Marie signe le contrat en 1627 et les travaux débutent en 1630. L'espace de l'île étant réduit et le prix du terrain élevé, la clientèle, noblesse de robe ou haute bourgeoisie, riche et nombreuse, les hôtels s'élèvent en hauteur et renoncent au plan traditionnel entre cour et jardin qui fait la fortune du Marais comme il fera au siècle suivant celle des deux faubourgs de l'ouest. Seuls, les deux hôtels placés à l'extrémité orientale de l'île (Lambert et de Bretonvilliers, détruit de 1840 à 1866) possédaient des jardins allant jusqu'à la Seine (sacrifiés depuis pour le pe [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Guy BELOUET, « SAINT-LOUIS ÎLE, Paris », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ile-saint-louis-paris/