PARDIÈS IGNACE GASTON (1636-1673)

Né à Pau, fils d'un conseiller au Parlement, Ignace Pardiès entre à l'âge de seize ans chez les Jésuites. Il se révèle très vite un habile « mécanicien » et mathématicien, largement influencé par René Descartes (et, plus encore peut-être, par Christiaan Huygens). Il enseigne les mathématiques au collège Louis-le-Grand à Paris. Il meurt jeune, d'une fièvre contractée en visitant des prisonniers à Bicêtre.

Correspondant d'Isaac Newton et des principaux savants européens, il a laissé une œuvre scientifique importante dans laquelle il traite de la nature de la lumière. On connaît surtout de lui son Discours de la connaissance des bêtes (1672) où, sous couleur de réfuter le cartésianisme, il en expose longuement la théorie des animaux-machines.

—  Jean-Robert ARMOGATHE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Robert ARMOGATHE, « PARDIÈS IGNACE GASTON - (1636-1673) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignace-gaston-pardies/