IBN KHALLIKĀN (1211-1282)

Né à Irbil (Arbèles en Mésopotamie orientale) d'une grande famille arabe, Ibn Khallikān passe la plus grande partie de sa vie en Syrie ; il exerce longtemps à Damas les fonctions de grand qādī. Il doit surtout son renom à un dictionnaire des hommes célèbres (Wafayāt al-a‘yān wa-anbā' abnā' al-zamān) qui a connu tout de suite et connaît encore un grand succès. Cet ouvrage tranche, en effet, sur le genre ordinaire de dictionnaires composés en Islam, qui portent soit sur une catégorie d'hommes, soit sur le plus grand nombre possible de personnes identifiables. Le dictionnaire d'Ibn Khallikān, lui, est un recueil sélectif qui contient seulement l'histoire des différents personnages, tant contemporains que passés, dont l'auteur a pu contrôler la date de la mort et dont il dit l'essentiel sans phraséologie (mais il ne dit rien par exemple, sauf quelques exceptions, sur les compagnons du Prophète, sur les califes, etc.).

Du point de vue moderne, l'ouvrage est aussi utile, parce qu'il repose sur des sources dont certaines sont perdues (notamment en ce qui concerne les personnages anciens). Ibn Khallikān a eu quelques continuateurs, qui témoignent de son succès. Il a été traduit en anglais par Mac Guckin de Slane dans un ouvrage en quatre volumes (Ibn Khallikan's Biographical Dictionary, 1842-1871).

—  Claude CAHEN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris

Classification

Pour citer l’article

Claude CAHEN, « IBN KHALLIKĀN (1211-1282) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ibn-khallikan/