THOMPSON HUNTER S. (1937-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Hunter S. Thompson, journaliste et écrivain américain, fut à l’origine de ce qu’on a appelé le journalisme « gonzo », un type de reportage hyper-subjectif qui fit de lui une icône de la contre-culture.

Hunter Stockton Thompson naît le 18 juillet 1937 à Louisville (Kentucky). Jeune homme, il connaît des démêlés avec la justice, avant de s’engager dans l’U.S. Air Force (1956). Il devient chroniqueur sportif dans le journal de la base où il est affecté et poursuit sa carrière de journaliste après son retour à la vie civile en 1957. Dans les années qui suivent, il écrit également deux romans autobiographiques qui, dans un premier temps, sont l’un et l’autre refusés par les maisons d’édition ; The Rum Diary (trad. franç. Rhum Express) sera finalement publié en 1998 avant d’être adapté au cinéma en 2011. En 1965, Thompson partage la vie d’une communauté de motards, les Hell’s Angels, expérience qu’il raconte dans Hell’s Angels (1967). Ce livre lui ouvre les colonnes de divers magazines, dont Esquire, Harper’s et Rolling Stone. Outre ses critiques irrévérencieuses en matière de politique et de culture, il commence à attirer l’attention par sa personnalité hors normes, telle qu’elle se révèle à travers ses aventures liées à la drogue et à l’alcool et sa haine de l’autorité.

En 1970, Thompson inaugure le style de reportage subjectif qui sera le sien avec l’article « The Kentucky Derby Is Decadent and Depraved ». Il joue un rôle central dans l’histoire qu’il raconte. En 1971, Sports Illustrated lui demande de couvrir une course de motos dans le Nevada, expérience qui lui inspirera une de ses œuvres les plus connues : Fear Loathing in Las Vegas : A Savage Journey to the Heart of the American Dream (1972 ; trad. franç. Las Vegas Parano ; adapté au cinéma en 1998). Le livre, qui fonde le genre du journalisme dit « gonzo » et deviendra un classique, est d’abord publié en feuilleton dans Rolling Stone. Il décrit le voyage entrepris par Thompson (en la personne de son alter ego Raoul Duke) et son [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  THOMPSON HUNTER S. (1937-2005)  » est également traité dans :

STEADMAN RALPH (1936- )

  • Écrit par 
  • Marc THIVOLET
  •  • 834 mots

Entré en 1952 en qualité d'apprenti chez le constructeur d'avions Havilland, Ralph Steadman, né en 1936 dans le Cheshire (Grande-Bretagne), apprend dans l'atelier de dessin de cette compagnie à tirer les lignes droites qui dans nombre de ses œuvres contrasteront avec une exceptionnelle liberté de trait. Il travaille ensuite dans une agence de publicité, puis entre dans un groupe de presse. En 1958 […] Lire la suite

Pour citer l’article

« THOMPSON HUNTER S. - (1937-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hunter-s-thompson/