HISTOIRE MONDIALE DE LA SPÉCULATION FINANCIÈRE, DE 1700 À NOS JOURS, Charles P. KindlebergerFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une approche historique

Les crises financières sont un élément très important de la réflexion économique du xxe siècle. Le mérite de Kindleberger est d'avoir su rappeler l'importance du prêteur en dernier ressort dans la prévention et la gestion des crises financières. On sait aujourd'hui avec quelle efficacité la réserve fédérale américaine (le Federal Reserve System) a joué ce rôle lors de la crise de 1987.

Plus qu'une analyse des crises financières, ce livre se révèle être un plaidoyer pour une approche historique de l'économie : « La littérature économique a été en grande partie consacrée, depuis quarante ans, à une remise en question des anciennes méthodes d'analyse qui restent, selon moi, toujours pertinentes. » L'histoire économique comparée permet de comprendre les mécanismes économiques et de montrer que les crises financières sont « une structure récurrente de l'économie capitaliste ». Bien que chaque crise financière soit un événement historique unique, Kindleberger montre qu'il n'y a pas lieu de dissocier histoire et économie, même si « l'histoire traite du particulier et l'économie du général ». Il ne s'agit pas de défendre une théorie mais de laisser parler l'histoire pour en tirer des enseignements. Cette analyse ne vise pas simplement une description ; elle propose implicitement des moyens de gestion des crises : « L'objet de ce livre n'est pas de faire peur pour convaincre de la nécessité d'un nouvel ordre économique mondial. Mais si seulement il y contribuait, j'en serais très heureux. » Avec une mondialisation de plus en plus marquée et l'absence d'institution financière internationale jouant le rôle de prêteur en dernier ressort, l'ouvrage de Kindleberger conserve toute son actualité.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : allocataire de recherche, université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification


Autres références

«  HISTOIRE MONDIALE DE LA SPÉCULATION FINANCIÈRE, DE 1700 À NOS JOURS, Charles P. Kindleberger  » est également traité dans :

CRISES FINANCIÈRES - Instabilité financière

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 7 126 mots

L'instabilité financière se manifeste par des mouvements importants et parfois brutaux des variables financières, notamment les cours boursiers et les taux de change. Elle prend la forme de phases haussières (les booms ) ou baissières (les dépressions), qui tendent à éloigner d'une manière significative et durable ces variables de leur valeur d'équilibre fondamental. Pour le taux de change, par e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-financieres-instabilite-financiere/#i_29401

CRISES FINANCIÈRES - Krachs boursiers

  • Écrit par 
  • Christophe BOUCHER
  •  • 4 280 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Spéculation et escroqueries »  : […] Lors des épisodes spéculatifs, les bilans des sociétés souffrent chaque fois de traces d'excès multiples que la crise finira par révéler : excès de valorisation des actifs, d'investissements, de dettes, de capacités de production, de rémunération des dirigeants. La crise mettra au jour également les pratiques comptables frauduleuses. On retrouve dans l'histoire financière de nombreux exemples de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-financieres-krachs-boursiers/#i_29401

Pour citer l’article

Franck JOVANOVIC, « HISTOIRE MONDIALE DE LA SPÉCULATION FINANCIÈRE, DE 1700 À NOS JOURS, Charles P. Kindleberger - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-mondiale-de-la-speculation-financiere-de-1700-a-nos-jours/