HERMIONE, frégate

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le chantier de la réplique

Le choix de reconstituer l’Hermione est symbolique : il s’agit de rappeler la participation française à la guerre d’Indépendance américaine et les liens historiques entre les deux nations. Refaire le voyage de La Fayette est le rêve initialement inscrit à l’horizon du projet. L’association met en place des comités historique et technique et bénéficie des conseils du charpentier de marine malouin Raymond Labbé, qui a l’expérience de réalisations antérieures. Quatre années de recherches historiques permettent de mener les études préalables, à partir des traités de charpente navale de l’époque et de précieux documents, comme le relevé des lignes de la Concorde, effectué par les Britanniques après la capture de celle-ci par la Navy en 1793. Un plan de formes est tracé (représentant, en architecture navale, des coupes longitudinales, transversales et horizontales montrant les lignes de la coque d’un bateau) et un maquettiste se lance dans la réalisation d’un modèle réduit qui sera un véritable laboratoire de la reconstruction. Une entreprise spécialisée dans la restauration de charpentes de monuments historiques terrestres est choisie, qui devra dialoguer avec trois maîtres d’œuvre successifs, le Centre de recherche pour l’architecture et l’industrie nautique, puis l’architecte naval Guy Ribadeau Dumas, et enfin, l’ingénieur Laurent Da Rold.

À compter de la pose de la quille en juillet 1997, la construction de la coque va durer une douzaine d’années, dans l’une des formes de radoub (cale sèche) de l’ancien arsenal de Rochefort. Au-dessus de cette cale est dressée une immense tente qui protège le bois du soleil et de la pluie, mais met également le chantier à l’abri des regards, invitant à le visiter en payant. La durée du chantier est à la fois une contrainte, car le bois sèche, se rétracte, voit naître des gerçures qu’il faut cicatriser, et un atout car, d’année en année, les visiteurs reviennent prendre connaissance de l’avancement du chantier. Or la billetterie est une source majeure de financement de cette entreprise qui aura accueilli 3,7  [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Frégate Hermione en mer

Frégate Hermione en mer
Crédits : F. Latreille/ Association Hermione-La Fayette

photographie

Battle of Virginia Capes, 5 septembre 1781, V. Zveg

Battle of Virginia Capes, 5 septembre 1781, V. Zveg
Crédits : Courtesy of the U.S. Navy Art Collection, Washington, D.C. U.S. Naval History and Heritage Command Photograph

photographie

Frégate Hermione en construction

Frégate Hermione en construction
Crédits : Association Hermione-La Fayette

photographie

Frégate Hermione

Frégate Hermione
Crédits : V. Toebat/ Association Hermione-La Fayette

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Denis-Michel BOËLL, « HERMIONE, frégate », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hermione-fregate/