HERMIONE, frégate

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’Hermione du siècle des Lumières

Cette Hermione du xviiie siècle appartient à une série de six frégates mises en chantier à l’arsenal de Rochefort en 1777-1778, sur les plans de deux frères ingénieurs-constructeurs navals : Henri,dit Chevillard l'Aîné, et Jean-Denis Chevillard. Le plan de Henri Chevillard donne naissance à la Concorde, la Courageuse, l’Hermione et la Fée. Une frégate est un petit navire, de quatrième ou cinquième rang, qui ne participe pas à la ligne de bataille, à la différence des vaisseaux des trois premiers rangs armés de canons de gros calibre. Les frégates, plus manœuvrables car de plus petite taille que les vaisseaux, effectuent des missions de reconnaissance ou de liaison, escortent des navires marchands, chassent les corsaires et attaquent également les navires de commerce des nations adverses. Comme les autres bateaux de cette série, cette frégate est dite « de douze », faisant référence au calibre de ses vingt-six canons tirant des boulets de douze livres et disposés en batterie sur ses flancs. Ces canons sont complétés par huit autres de six livres disposés sur ses gaillards (parties surélevées placées au-dessus du pont supérieur). Sa coque mesure 44,20 mètres de longueur pour 11,21 mètres de largeur et 5,68 mètres de profondeur. Elle est équipée de trois mâts gréés par des voiles carrées, le plus grand mât faisant 56,50 mètres de hauteur. Ce navire embarque trois cents hommes, dont deux cents pour la manœuvre.

Mise en chantier en décembre 1778, l’Hermione est lancée le 28 avril de l’année suivante. Elle est placée sous le commandement d’un officier de Marine qui, à trente-trois ans, compte déjà vingt années de service des armes et de la mer : Louis-René-Madeleine de La Touche (1745-1804), qui passera à la postérité sous le nom de Latouche-Tréville. Dès le mois de mai 1779, la première campagne révèle les qualités de ce bâtiment, rapide et évolutif. Après une brève mission d’accompagnement de trois vaisseaux dans les parages de Belle-Île, La Touche s’empar [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Frégate Hermione en mer

Frégate Hermione en mer
Crédits : F. Latreille/ Association Hermione-La Fayette

photographie

Battle of Virginia Capes, 5 septembre 1781, V. Zveg

Battle of Virginia Capes, 5 septembre 1781, V. Zveg
Crédits : Courtesy of the U.S. Navy Art Collection, Washington, D.C. U.S. Naval History and Heritage Command Photograph

photographie

Frégate Hermione en construction

Frégate Hermione en construction
Crédits : Association Hermione-La Fayette

photographie

Frégate Hermione

Frégate Hermione
Crédits : V. Toebat/ Association Hermione-La Fayette

photographie

Afficher les 4 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Denis-Michel BOËLL, « HERMIONE, frégate », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hermione-fregate/