STAUDINGER HERMANN (1881-1965)

Chimiste allemand, né à Worms et mort à Fribourg-en-Brisgau, lauréat du prix Nobel de chimie (1953) pour sa contribution au développement des matières plastiques.

Après avoir été reçu docteur de l'université de Halle (1903), il occupe plusieurs postes académiques puis devient professeur à l'université de Fribourg-en-Brisgau (1926) et directeur de laboratoire de recherches (1940-1951).

Hermann Staudinger a montré que les petites molécules sont capables de former de longues structures en chaîne (polymères) non seulement par agglomération physique, mais aussi par réaction chimique. De telles molécules linéaires peuvent, selon lui, être obtenues synthétiquement par divers procédés, tout en gardant leur individualité malgré les transformations chimiques. Il a de même montré comment il est possible de construire des réseaux de hauts polymères et établi des relations importantes entre le poids moléculaire d'un haut polymère et sa viscosité.

—  Georges KAYAS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : maître de recherche au C.N.R.S., physique corpusculaire

Classification


Autres références

«  STAUDINGER HERMANN (1881-1965)  » est également traité dans :

POLYMÈRES

  • Écrit par 
  • Pierre LASZLO
  •  • 5 143 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La notion de macromolécule »  : […] Dans les années 1930, le chimiste allemand Hermann Staudinger (1881-1965) subit de violentes critiques. Depuis les années 1910, il travaillait en solitaire dans un secteur encore désert de la chimie, la structure du caoutchouc et de substances apparentées, qu'on nommerait plus tard « élastomères ». Ses collègues, y compris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/polymeres/#i_11400

Pour citer l’article

Georges KAYAS, « STAUDINGER HERMANN - (1881-1965) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-staudinger/