• Mes Favoris
  • VIEUXTEMPS HENRI (1820-1881)

    Carte mentale

    Élargissez votre recherche dans Universalis

    Le violoniste et compositeur belge Henri Vieuxtemps est l'une des figures les plus influentes de l'évolution de l'interprétation du violon. Il s'inscrit dans la filiation franco-belge dont Charles de Bériot est à l'origine ; cette école, qui mêle élégance classique et virtuosité technique, sera illustrée par Vieuxtemps, Eugène Isäye, Louis Persinger, Yehudi Menuhin, Isaac Stern, Arthur Grumiaux, Augustin Dumay...

    Né le 17 février 1820, à Verviers, alors aux Pays-Bas (auj. en Belgique), Henri Vieuxtemps est un enfant prodige : il reçoit ses premières leçons de son père, et joue en public, dès l'âge de six ans, le Cinquième Concerto pour violon de Pierre Rode. Son père lui fait sillonner l'Europe pour sa formation. Le jeune garçon étudie ainsi le violon auprès de Charles de Bériot à Bruxelles de 1829 à 1831, puis l'harmonie avec Simon Sechter à Vienne en 1833 et 1834, avant d'apprendre la composition avec Anton Reicha à Paris en 1835 et 1836. Il effectue ensuite plusieurs tournées en Europe ainsi que trois autres en Amérique en 1843 et 1844, en 1857 et 1858, puis en 1870 et 1871. Professeur au Conservatoire de Saint-Pétersbourg de 1846 à 1851, Vieuxtemps exerce une influence considérable sur la pratique du violon en Russie. Il enseigne ensuite au Conservatoire de Bruxelles de 1871 à 1873, mais est contraint de quitter son poste à la suite d'une attaque qui le laisse paralysé. Eugène Isäye et Jenö Hubay figurent parmi ses élèves. Son style de jeu, qui mêle une virtuosité d'une précision extraordinaire à des sonorités pleines, va faire école. Henri Vieuxtemps est l'un des premiers virtuoses à exécuter des pièces de bravoure au xixe siècle. Ses sept concertos ont contribué au développement de cette forme, en particulier le quatrième – que Berlioz qualifia de « magnifique symphonie avec violon principal » – et le cinquième. Henri Vieuxtemps a également réalisé de nombreuses transcriptions, et composé des fantaisies, des caprices, des duos concertants... Il meurt le 6 juin 1881, à Mustapha, près d'Alger.

    —  Universalis

    Classification

    Pour citer l’article

    « VIEUXTEMPS HENRI - (1820-1881) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-vieuxtemps/