REICHA ANTON (1770-1836)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compositeur, né à Prague ; devenu orphelin de bonne heure, Reicha est recueilli et élevé par la famille de son oncle Joseph, violoncelliste et compositeur, chef de l'orchestre de l'Électeur de Cologne au moment où le jeune Beethoven y joue de l'alto. Après l'occupation de la Rhénanie par l'armée française, Reicha s'installe à Hambourg (1794-1799), à Paris (1799-1802) puis à Vienne (1802-1808). Fixé définitivement à Paris en 1808, il y est nommé professeur de composition au Conservatoire, en 1818. Naturalisé en 1829, il succède à Boieldieu à l'Institut en 1835. Sa renommée comme professeur et comme théoricien lui attire de nombreux élèves, parmi lesquels Berlioz, Liszt, Franck et Gounod. On lui doit des opéras, des symphonies, de la musique de chambre pour cordes, des fugues pour piano. Mais c'est surtout par ses quintettes à vent que ce musicien parfois étrange, aux trouvailles harmoniques et rythmiques souvent prophétiques, voire tout à fait expérimentales, s'est maintenu au répertoire.

—  Marc VIGNAL

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marc VIGNAL, « REICHA ANTON - (1770-1836) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-reicha/