GUILLEMIN HENRI (1903-1992)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Historien, polémiste, professeur de lettres, critique littéraire, militant chrétien du Sillon, auteur d'une cinquantaine d'ouvrages qui, tout en révélant la sienne propre, n'ont cessé de susciter les passions, Henri Guillemin aura été pendant plus de soixante ans, de ses premiers travaux sur Jean-Jacques Rousseau à son adjuration posthume à la Malheureuse Église, un vibrant imprécateur des lettres, et la mauvaise conscience de l'institution catholique.

Né en 1903, à Mâcon, d'une famille de petits fonctionnaires, condisciple de Sartre à l'École normale supérieure, enthousiaste disciple de Marc Sangnier (du Sillon à la Jeune République), auteur d'un essai sur Flaubert qui lui vaut l'admiration déclarée de François Mauriac, avec lequel il noue une amitié orageuse mais fervente, Henri Guillemin publie en 1937, dans La Vie intellectuelle, revue des dominicains, un violent réquisitoire contre la politique millénaire de l'Église romaine, intitulé Par notre faute, et qui fait scandale. Professeur de lettres à l'université de Bordeaux, ses opinions antifascistes le contraignent, en 1942, à se réfugier en Suisse, où, à partir de 1945 et pendant près de vingt ans, il est attaché culturel à l'ambassade de France à Berne, puis enseignant à Genève, avant de s'installer à Neuchâtel, attiré par la richesse du « fonds Rousseau », qui restera, avec Hugo, son auteur de prédilection, celui pour lequel il rompra le plus de lances.

Si la notoriété de Guillemin et sa légende de « grand inquisiteur » doivent surtout aux réquisitoires et aux sarcasmes qu'il a dirigés contre Voltaire et les deux Napoléon, contre Benjamin Constant et Vigny, contre Chateaubriand et Péguy, une part au moins égale de son œuvre est faite de plaidoyers, notamment en faveur de ceux chez qui il vit se manifester, mystérieuse ou éclatante, une forme quelconque de foi religieuse, une soif de Dieu. Ainsi pour Lamartine, Jaurès, Robespierre, Flaubert, et même Sartre.

Henri Guillemin n'aura pas été seulement l'implacable dénonciateu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean LACOUTURE, « GUILLEMIN HENRI - (1903-1992) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henri-guillemin/