BOULMERKA HASSIBA (1968- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Athlète algérienne spécialiste du demi-fond, Hassiba Boulmerka connut mille tourments pour mener sa carrière sportive. Championne du monde du 1 500 mètres en 1991 puis en 1995, championne olympique en 1992, elle fut érigée en symbole de l'émancipation de la femme arabe et musulmane dans une Algérie alors en proie à la montée de l'islamisme radical, puis se vit menacée par les fondamentalistes et dut quitter Alger et s'installer en Europe pour pouvoir s'entraîner.

Hassiba Boulmerka

Hassiba Boulmerka

Photographie

Hassiba Boulmerka, victorieuse du 1 500 mètres des Championnats du monde de Göteborg le 9 août 1995, effectue un tour d'honneur en brandissant fièrement le drapeau de son pays, l'Algérie. 

Crédits : Mike Hewitt/ Allsport/ Getty Images

Afficher

Hassiba Boulmerka est née le 10 juillet 1968 à Constantine, dans un milieu modeste et traditionaliste. Son père est peu désireux de voir Hassiba s'exhiber en short, mais Aboud Labed, un professeur d'éducation physique qui a remarqué les qualités de la fillette et promeut l'épanouissement de la femme musulmane, le convainc de laisser Hassiba participer à des courses athlétiques. En 1986, Hassiba remporte le Championnat panarabe junior de cross-country. Néanmoins, les portes de l'enseignement secondaire lui sont fermées et elle doit se contenter d'un travail de secrétaire, ce qui la contraint à s'entraîner le soir, après ses 8 heures quotidiennes de labeur. Volontaire, elle progresse, quitte Constantine pour s'installer à Alger, où Amar Bouras, un coach compétent, la soumet à une préparation rigoureuse, laquelle lui permet de remporter le 800 mètres et le 1 500 mètres aux Championnats d'Afrique en 1988 puis en 1989.

En 1991, aux Championnats du monde de Tōkyō, elle gagne le 1 500 mètres (4 min 2,21 s), devant deux concurrentes soviétiques médusées par l'irruption de cette jeune femme râblée (1,56 m, 52 kg) sur la scène internationale. De retour dans une Algérie secouée par la montée des courants islamistes, elle se voit fêtée comme une héroïne par des milliers de femmes fières de ce succès. Elle redouble d'efforts pour tenter de conquérir la médaille d'or aux jeux Olympiques de Barcelone en 1992, améliore son record personnel de 7 secondes en [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « BOULMERKA HASSIBA (1968- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hassiba-boulmerka/