LORTZING GUSTAV ALBERT (1801-1851)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Comédien, chanteur d'opéra (ténor), instrumentiste, librettiste et compositeur allemand né et mort à Berlin, Lortzing grandit dans un milieu d'acteurs et se forme en autodidacte. Ayant épousé une comédienne, il mène une existence nomade au hasard de tournées qui le conduiront d'Aix-la-Chapelle à Cologne et à Detmold, de Vienne à Leipzig et finalement à Berlin. Sa grande ambition est de réaliser un équivalent allemand de l'opéra-comique français, dont il a subi l'influence à Leipzig en particulier. Écrivant la plupart du temps lui-même ses livrets, doué d'un sens très sûr de l'effet tant musical que théâtral, il compose en effet, outre deux oratorios et des musiques de scène, quatorze opéras ou opéras-comiques dont certains rencontrent un succès destiné à durer, en Allemagne du moins, jusqu'à nos jours : ainsi Tsar et charpentier (Zar und Zimmermann, 1837), Der Wildschütz (1842), Undine (1845, d'après La Motte-Fouqué), L'Armurier (Der Waffenschmied, 1846) et La Répétition d'opéra (Die Opernprobe, 1851).

—  Marc VIGNAL

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Marc VIGNAL, « LORTZING GUSTAV ALBERT - (1801-1851) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-albert-lortzing/