NIEMANN-STIRNEMANN GUNDA (1966- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Patineuse de vitesse allemande, Gunda Niemann-Stirnemann (1,70 m, 67 kg au meilleur de sa forme) domina sa discipline durant les années 1990 ; sa puissance lui permettait de briller essentiellement dans les courses de longue distance (3 000 et 5 000 m). Elle obtint notamment huit titres de championne du monde et huit médailles olympiques, et établit dix-huit records du monde.

Née le 7 septembre 1966 à Sondershausen, alors en R.D.A., Gunda Kleeman quitte le foyer familial pour intégrer une section sport-études à l'âge de douze ans. Dans un premier temps, elle pratique le volley-ball ; puis elle se met à l'athlétisme. Elle connaît quelques succès dans les courses de haies, mais, à dix-sept ans, la jeune fille change totalement de voie sportive et décide de faire carrière dans le patinage de vitesse. Elle progresse rapidement et se voit sélectionnée dans l'équipe est-allemande pour les jeux Olympiques de Calgary, en 1988 ; cela constitue déjà un exploit, car la R.D.A. compte de multiples patineuses de vitesse de grande qualité. Dans l'Alberta, elle se classe septième du 1 500 mètres et du 5 000 mètres.

C'est sous deux autres noms et un autre maillot que la jeune femme va se faire connaître. En effet, elle a épousé le judoka est-allemand Detlef Niemann, mais le couple divorce en 1990. Elle conserve néanmoins son nom de femme mariée, et se fait appeler Gunda Niemann en compétition. En 1997, elle se remariera, avec Oliver Stirnemann, et, dans les palmarès, c'est désormais Gunda Niemann-Stirnemann qui apparaîtra. Moins anecdotique : avec la chute du Mur de Berlin en 1989, elle défend les couleurs de l'Allemagne unifiée.

En 1992, cette jeune femme de vingt-cinq ans se présente au sommet de sa forme aux jeux Olympiques d'Albertville. Dominatrice sur les courses de longue distance, elle s'adjuge la médaille d'or dans le 3 000 mètres, avec près de 3 secondes d'avance sur sa compatriote Heike Warnicke, et remporte le 5 000 mètres, reléguant Heike Warnicke à plus de 6 secondes et une autre Allemande, la jeune [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  NIEMANN-STIRNEMANN GUNDA (1966- )  » est également traité dans :

PECHSTEIN CLAUDIA (1972- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 813 mots

L'Allemande Claudia Pechstein est l'une des patineuses de vitesse les plus titrées de l'histoire : de 1992 à 2006, elle obtint neuf médailles olympiques, dont cinq en or. Néanmoins, la fin de sa carrière est entachée par une affaire de dopage : elle fut privée des Jeux de Vancouver en 2010 car elle purgeait une suspension de deux ans ; elle affirmait pourtant que son contrôle positif était dû à u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claudia-pechstein/#i_33460

SPORT (Disciplines) - Le patinage

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 4 352 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Le patinage de vitesse »  : […] Les compétitions de patinage de vitesse se déroulent sur une piste de 400 mètres, dans le sens inverse des aiguilles d'une montre, avec des couloirs de 4 à 5 mètres de largeur. À chaque tour de piste, les patineurs changent de couloir pour que la distance parcourue soit égale. Si les deux patineurs arrivent en même temps à la zone de changement, le patineur qui passe du couloir extérieur au couloi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sport-disciplines-le-patinage/#i_33460

Pour citer l’article

Antony G. CRAINE, « NIEMANN-STIRNEMANN GUNDA (1966- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gunda-niemann-stirnemann/